Nestle

La vache bleue (1)

Dr Nesrine Choucri Mardi 12 Juin 2018-15:45:12 Shéhérazade raconte
La vache bleue (1)
La vache bleue (1)

Shéhérazade raconte tous les soirs des histoires au roi. Des histoires qu'elle a regroupées du fond de l'Egypte, mais qui sont riches en morale. Aujourd'hui, elle raconte l'histoire de la vache bleue.

Il était une fois une jeune princesse au caractère difficile. Elle se prenait toujours pour une personne supérieure aux autres parce qu’elle se croyait plus sage. Jamais, elle n’était persuadée par les opinions d’autrui. « J’ai toujours raison », disait-elle à son entourage. Sa mère était désespérée, elle avait beau lui expliquer que la vie pouvait être perçue sous plusieurs angles et que ses angles pouvaient tous être corrects, rien ne semblait convaincre la jeune femme.

L’intransigeance de la princesse lui causait beaucoup de tort. De jour en jour, elle perdait des amis. Nul n’arrivait à accepter sa vision bizarre et tout le monde lui disait : « Tout dans la vie a plusieurs facettes. Plusieurs opinions peuvent être valables ».

Esseulée, la jeune femme pleurait parfois à chaudes larmes. Elle n’arrivait pas pour autant à changer son caractère. Elle était indocile et ne pouvait amadouer ses idées. La mère voyait que sa jeune fille allait de jour en jour vivre dans une tour d’ivoire si cela continuait de la sorte. Elle a alors décidé d’agir différemment : «Elle a réuni ses conseillères et leur a dit : comment puis-je apprendre à ma jeune fille et princesse du royaume à voir les choses différemment ? »

Ses conseillères ont commencé à débattre de cette situation et finalement se sont mises d’accord à recourir aux services d’un sage très réputé. Cet homme avait beaucoup voyagé et avait connu beaucoup de peuples différents. Il pouvait donc leur donner des conseils ou faire quelque chose pour aider la jeune princesse à voir le monde de manière plus souple et plus flexible.

Le sage est arrivé et a bien entendu les lamentations de la mère. Il a décidé alors de s’entretenir avec la jeune princesse en tant qu’ami de la famille avant de mettre en place un stratagème.

Il est arrivé le jour de la rencontre, il ne parle point à la jeune princesse. Il s’adresse surtout à l’une de ses amies. Celle-ci se sent flattée qu’un homme si sage lui adresse la parole. Comme d’habitude, la jeune princesse se sent frustrée. Mais, les regards du sage la laissent espérer.

Plus tard dans la soirée, le sage demande à la jeune amie de la princesse de l’accompagner pour lui montrer une surprise. La princesse, curieuse, décide de les suivre. Evidemment, le sage savait que la jeune princesse allait le faire. Alors, il montrait à son amie sa surprise : c’était une belle vache bleue. La jeune fille n’en avait jamais vu. Des vaches bleues, elle ne savait pas que ça existait. Ni la princesse qui d’ailleurs contemplait l’animal. La jeune amie dit au sage : « Quelle belle vache! Elle est vraiment singulière ». Elle a préféré utiliser le mot «singulière» au mot « bleue ». Le sage lui offre la vache. Le lendemain, l’amie de la princesse invite toutes ses amies y compris la princesse pour voir sa vache bleue.

Nul ne semble la croire. « Une vache bleue, ça n’existe pas! ». Elle les conduit à l’étable, là-bas, tout le monde trouve une vache ordinaire.

Tout le monde pouffe de rire. « Où est donc cette vache bleue ? » s’interrogent-elles en chœur. La jeune femme affolée appelle ses serviteurs : « Hier soir, dans le jardin, je vous ai laissé la charge de ma vache bleue. Où est-elle donc ? »

Les serviteurs tout choqués : « Mademoiselle, il n’y avait pas de vache bleue, nous avons pris en charge cette vache qui est devant vos yeux ».

Tout le monde riait. Tout le monde accusait la jeune femme de folie ou de mensonge. Pourtant, la jeune princesse avait elle aussi vu une vache bleue. A un moment, elle n’en pouvait plus, elle a crié : « Mon amie n’est pas une menteuse. Hier soir, j’ai vu moi aussi une vache bleue. Je l’ai suivie lorsque le sage lui a promis de lui faire une surprise. Je voulais connaître la surprise et j’ai vu comme elle une vache bleue ».

Tout le monde ne parlait plus, les regards étaient braqués sur la princesse qui en général s’attachait plus à la logique et à la raison qu’aux émotions. Puis, tout le monde lui a dit : « Ce n’est pas logique ce que vous racontez chère princesse. Il n’y a pas de vache bleue. En avez-vous déjà vu une ? Certes que non. Vous avez toujours défendu la raison et les idées bien fondées. Alors s’il vous plaît, ne dites pas n’importe quoi ».

A suivre

en relation