Nestle

La vache bleue (2)

Dr Nesrine Choucri Mercredi 13 Juin 2018-13:37:00 Shéhérazade raconte
La vache bleue (2)
La vache bleue (2)

Shéhérazade raconte tous les soirs des histoires au roi. Des histoires qu'elle a regroupées du fond de l'Egypte, mais qui sont riches en morale. Aujourd'hui, elle raconte l'histoire de la vache bleue.

La jeune princesse jura qu’elle avait bien vu une vache bleue. Face à la moquerie des autres, elle décide de prouver ses paroles. Elle part à la recherche du sage. D’abord, elle demande à sa mère où pouvait-elle le retrouver. Cette dernière a assuré à sa fille qu’elle ne connaissait rien du sage et qu’il était juste de passage.

Cela n’a pas vexé la princesse. Cette dernière décide de remuer ciel et terre pour le retrouver. Dans sa quête acharnée, elle était devenue moins farouche que d’habitude, elle cherchait à demander l’aide aux autres en vue de retrouver le sage. Après des semaines de recherche, elle trouve le sage juste devant sa porte. Choquée, elle lui dit : « J’ai beau vous chercher, vous étiez introuvable ». Le sage sur un ton très calme et serein lui réplique : « Parfois, il suffit de chercher sans même trouver. Chercher mène toujours à la vérité ».

La princesse n’essaya pas de comprendre cette phrase. Elle voulait à tout prix prouver qu’il y avait une vache bleue. Alors, elle dit au sage : « Vous rappelez-vous cette soirée, lorsque vous avez offert à mon amie une vache dans le jardin du palais ? »

Le sage savait très bien de quoi parlait la princesse, mais il feint l’amnésie : «Quelle vache ma fille ? »

La princesse n’était pas sur le point de capituler, elle venait de retrouver l’unique témoin qui pouvait prouver la véracité de sa version des faits. « La vache bleue dans le jardin le soir », dit-elle.

Le sage reprit : « Est-ce que je vous l’ai offerte ? »

La princesse répondit : « Non, c’était pour mon amie ».

Le sage lui dit : « Alors, pourquoi se préoccuper autant de quelque chose qui ne vous concerne même pas ? »

La princesse dit : « Parce que, parce que, parce qu… », puis, elle reprit : « Mon amie a dit à tout le monde qu’elle avait une vache bleue. Personne ne l’a crue. Mais, moi, j’avais vu la vache bleue. Je l’ai défendue, mais personne ne m’a crue non plus. Tout le monde m’a accusée de dire des choses infondées».

Le sage : «Et votre amie princesse ? »

La princesse trouva la question bizarre : «Qu’en-est-il d’elle?»

Le sage l’interrogea : « Est-ce que les autres lui ont reproché autant ? »

La princesse : « Oh, non, en général, elle n’a pas de logique quand elle…. »

Elle se tut, se rendant compte que c’était la bataille de son amie, mais que tout le monde l’avait attaquée elle. Tout le monde s’en prenait non pas à sa personne, mais à son attitude. Personne ne lui a pardonné son attitude qui manquait de souplesse et de flexibilité.

Le sage a alors souri et dit à la jeune princesse : « Il ne faut jamais se faire des ennemis, et perdre des gens qui nous aiment pour prouver qu’on a raison. Avoir raison n’est pas la chose la plus importante sur terre. Et, puis, mon enfant qui a dit qu’il y a une seule vérité dans ce monde ».

Accompagnée du sage, la princesse découvre que la vache bleue qu’elle avait vue n’était que le fruit du reflet de la lumière nocturne. Elle avait donc bien vu une vache bleue, elle ne mentait pas, mais en réalité, la vache n’était pas bleue.

C’est là que la jeune princesse a compris que ce que l’on voit n’est ni vérité, ni mensonge. Personne n’a raison, nul n’a tort. La vie ce sont des points de vue et les plus sages savent ne pas trop s’attacher à leurs points de vue.

en relation