La vedette Soad Hosni est encore la fille de rêve des jeunes

Soha Gafaar Vendredi 26 Juin 2020-18:41:41 Chronique et Analyse
La vedette Soad Hosni est encore la fille de rêve des jeunes
La vedette Soad Hosni est encore la fille de rêve des jeunes

Elle est toujours omniprésente. Bien que plusieurs années soient passées depuis sa mort, elle est encore la fille de rêve des jeunes et ses fans augmentent de génération en génération. Si vous passez en revue les chaînes de télévision et vous trouvez un film dont l’héroïne est la Cendrillon Soad Hosni, vous vous arrêterez sans doute sur le film et vous le suvirez avec admiration et amour. Quel est le secret derrière ce succès et cette réussite qui n’ont jamais baissé même après son décès mystérieux ? Peut-être parce que ses traits sont purement égyptiens, vous sentez quand vous la voyez qu’elle est un membre de votre famille, peut-être parce que sa beauté est naturelle, peut-être parce qu’elle est dotée de grands yeux noirs pétillants magiques, peut-être parce qu’elle est à son aise devant l’écran et derrière l’écran dans sa vie privée, peut-être à cause de son sourire enfantin et son rire qui vous oblige à rire avec elle, peut-être parce qu’elle est une actrice douée et elle a réussi à incarner tous les rôles avec perfection, peut-être parce que son décès était mystérieux et plein de secrets et qu’elle nous a quittés soudainement, peut-être et peut-être, il y a beaucoup de causes à l’omniprésence continue de la Cendrillon, au point que le Progrès Egyptien a consacré cette page aujourd’hui pour commémorer son décès toujours mystérieux tombant le 21 juin…

Samiha est une jeune fille de 18 ans qui rêve d’épouser un donjuan sans prendre compte de l’amour secret de son cousin pour elle. Son père qui veut sans doute la marier à son neveu s’entend avec le jeune amoureux pour la convaincre qu’il est en relation amoureuse avec la star de cinéma à cette époque Hend Roustom. Et pour l’amour de Samiha, le jeune homme quitte son amour pour Hend. Samiha commence alors à tomber amoureuse de son cousin qui a sacrifié la star pour elle.

Samiha est Soad Hosni dans ce film comique « Rumeur d’amour ». Vous rirez avec elle en suivant ses comportements avec son cousin et sa jalousie de Hend Roustoum.

Fatma est une pauvre paysanne mariée et mère de deux enfants. Elle travaille comme servante dans la maison du maire. Le maire qui n’a pas d’enfants veut se remarier pour avoir un fils qui l’hérite. Il choisit Fatma et la force à divorcer de son mari et l’épouse sans son accord. Fatma ne cède pas à l’injustice du maire. Elle raconte à un homme de religion son histoire et demande son conseil, il lui répond que son mariage avec le maire n’est pas valable car il était sans son accord et que son mariage avec le paysan est encore valable. Fatma reste alors fidèle à son mari le paysan et se venge du maire qui tombe malade et meurt à la fin. Fatma retourne à son mari et quitte la campagne avec ses enfants loin de tout le monde.

Vous n’imaginez pas que Fatma est elle-même Soad Hosni dans le film « La seconde épouse ». Si ce film est projeté à n’importe quel moment à la télévision, nous vous jurons que vous suivrez le film jusqu’à la dernière scène. Vous rirez avec Fatma lorsqu’elle se venge du maire et vous pleurerez avec elle quand elle laisse son mari le paysan et ses enfants. 

Nous avons choisi ces deux films pour vous montrer la perfection de la Cendrillon Soad Hosni qui joue les différents rôles. Ce ne sont que des gouttes dans la mer du parcours artistique de Soad Hosni qui a interprété 75 films. 

Le début écrasant était dans le film Hassan et Naïma, version populaire égyptienne de Roméo et Juliette.

Parmi les autres contradictions des films de Soad Hosni n’oublions pas son rôle comme danseuse du ventre, dans le film «Méfie-toi de Zouzou », qui tint l'affiche pendant plus de 50 semaines en 1972.

Ajoutons aussi son rôle dans «Al-Karnak », adaptation d'un roman du prix Nobel de littérature Naguib Mahfouz, où elle incarnait une étudiante violée et torturée dans les prisons. 

N’oublions pas aussi son unique feuilleton sur le petit écran devant la grande star Ahmed Zaki « Lui et Elle » où elle a incarné dans chaque épisode un nouveau rôle et un nouveau caractère. Ce feuilleton a également reçu un grand succès lors de sa projection et jusqu’à nos jours. Et les chansons de ce feuilleton sont connues par cœur par tous ses fans. Il est connu qu’elle possède une très belle voix qui a rivalisé avec les cantatrices de son temps. C’est normal car elle est douée vu qu’elle naquit dans une famille artistique : son père était un musicien, un de ses frères était membre de la troupe musicale du grand chanteur Abdel-Halim Hafez et une de ses sœurs est la grande chanteuse Najat El-Saghira.

Sa dernière apparition sur le grand écran date de 1991 dans « Le Berger et les femmes » où elle joue une vieille fille en mal d'amour, sous la direction de son ex-mari, le réalisateur Ali Badrakhan.

En parlant de son ex-mari, il est à mentionner que l'actrice s'est mariée à plusieurs reprises, mais n'a pas eu d'enfants. Elle épouse le réalisateur Salah Karim en 1966, puis partage la vie d'Ali Badrakhan pendant plus de dix ans. Elle se remarie avec l'écrivain Maher Awwad en 1984 avant de se divorcer après quelques années. Beaucoup ont dit qu’elle a beaucoup aimé le grand chanteur Abdel-Halim Hafez au point qu’ils avaient un mariage secret, mais cette information n’a pas été confirmée, c’est plutôt l’une des rumeurs qui accompagnent les stars.

Revenons à son décès, elle est morte le 21 juin à Londres à l'âge de 57 ans suite à une chute de son balcon du 6ème étage. Le rapport de sa mort décrit la mort comme un suicide et le dossier a été classé. Mais les indices qui ont accompagné la mort ne confirment pas l’acte de suicide. C’est vrai qu’elle souffrait de douleurs à la colonne vertébrale qui l'avaient rendue dépressive et qui l’ont forcée à s’installer à Londres pendant six ans pour être soignée. Mais dans la dernière période précédant sa mort, son état de santé s’était amélioré et elle a contacté même ses amis en Egypte pour préparer son retour à la patrie et pour préparer une œuvre artistique adéquate à son grand retour. Ce n’est pas alors le comportement d’une personne qui a décidé de se suicider ou qui est en forte dépression.

C’est vrai qu’elle est retournée en Egypte mais ce retour était dans un cercueil. Le président de l’Egypte à l’époque Hosni Moubarak a ordonné le rapatriement de sa dépouille pour l'enterrer dans sa patrie. La télévision égyptienne a interrompu ses programmes en ce jour de deuil national et a diffusé en direct l’arrivée de l’avion transportant sa dépouille, les funérailles et même l’enterrement. Des milliers d’Egyptiens l’ont attendue à l’aéroport et ont assisté à ses funérailles. Toute l’Egypte a pleuré ce jour-là car toute l’Egypte l’a aimée vraiment et continue jusqu’à maintenant à l’aimer. Que son âme repose en paix…

 

en relation