Le Chef de l’Etat remporte la présidentielle avec un taux de 97,08

Mardi 03 Avril 2018-14:25:41 Présidentielle
Le Chef de l’Etat remporte la présidentielle avec un taux de 97,08%
Le Chef de l’Etat remporte la présidentielle avec un taux de 97,08%

L’Autorité nationale des élections (ANE) a proclamé hier dans une conférence de presse, la victoire du candidat Abdel Fattah Al-Sissi avec un taux de 97,08%. Le Président Al-Sissi suivait la proclamation des résultats depuis la cellule centrale de crise au siège de sa campagne électorale. “Les Egyptiens ayant pris part au vote à l’étranger sont estimés à   157 mille votants, et le nombre des voix incorrectes a atteint un million 762 mille du total des voix exprimées.

Le président de l’ANE, le conseiller Lachine Ibrahim, a commencé, lors de la conférence de presse, par souligner que la présidentielle s’était déroulée dans la plus grande transparence et la plus haute intégrité, notant que c’était une sorte d’épopée pour l’amour de l’Egypte, afin de réaliser un rêve couronnant les efforts des Egyptiens dans deux révolutions. “Le rêve s’est transformé en réalité avec la présence effective d’une vraie démocratie”, a-t-il martelé.

Lachine a remercié tous ceux qui ont pris part à ce vote et tous ceux qui ont contribué à son succès et à présenter une pareille image honorable de l’Egypte.  “Les juges ont fait preuve d’ordre et d’engagement, en assumant la charge de cette mission”, a souligné le conseiller Lachine. Et le président de l’ANE de noter : “Je dois également remercier les responsables des Forces Armées et de l’Intérieur pour leurs grands efforts dans la sécurisation du processus électoral, sans oublier de saluer chaleureusement le peuple égyptien qui a fait fi des appels au boycott et a largement participé au vote”.

Une large participation à la présidentielle a été enregistrée - avec 24 millions 254 mille 152 personnes - selon l'ANE, défiant tous les appels au boycott, reflétant ainsi une détermination inébranlable des électeurs à garantir l'avenir du pays contre tous les risques auxquels il s'expose, que ce soit sur le plan intérieur ou extérieur.

A l’issue de la conférence de presse de l’ANE, le candidat à la présidentielle Moussa Mostafa Moussa a confirmé en s’adressant à la presse que le Président Sissi était l’homme qu’il faut pour poursuivre la marche du développement, vu sa grande popularité. « Je l’appuierai et l’aiderai pour promouvoir le pays », a-t-il assuré, tout en saluant la presse, les médias et les responsables de son parti.

Juste après l’annonce des résultats de la présidentielle, le Chef de l’Etat a reçu plusieurs appels téléphoniques des leaders arabes et étrangers qui se félicitent de sa réélection pour un second mandat présidentiel. Ainsi, le Président algérien Bouteflika a-t-il envoyé un message de félicitations à Al-Sissi.

Le Roi Salmane d’Arabie Saoudite et le Prince héritier Mohamed Ben Salmane, l’Emir du Koweit, le Sultan Qabous d’Oman et les cheikhs des Emirats ArabesUnis ont également félicité Al-Sissi pour ce renouvellement de confiance du peuple à son égard.

Le Raïs a été également félicité par les Présidents russe, tchèque, biélorusse et arménien.

Les observateurs et politiciens estiment que ceux qui ont voté "oui" pour Sissi, l'ont fait soit pour des raisons  idéologiques - parce qu'ils refusent de voir à nouveau les Frères au pouvoir - ou économiques, parce qu'ils voient en lui le garant de la stabilité économique, ou enfin pour des raisons sécuritaires, puisque Al-Sissi  poursuivra le combat déchaîné contre le terrorisme, comme peut-on lire sur plusieurs sites et chaînes d'informations.

Pour ces mêmes raisons, les défis que le Président devrait relever après sa réélection, sont d'ordre notamment économique et sécuritaire, pour notamment parachever les réformes qui déboucheraient sur une large hausse des taux de croissance et sur un développement durable escompté, ainsi que pour réussir à éradiquer le terrorisme et mener à bien cette large opération de purge.

Hier, la grande salle des congrès de l'Autorité générale de l'information - drapée aux couleurs nationales - s'était préparée très tôt pour la conférence de presse de l'Autorité nationale des élections au cours de laquelle les résultats de la présidentielle 2018 ont été proclamés.

en relation