Nestle

Le FMI prévoit un recul à 74% de la dette publique de l’Egypte pour 2022-2023

Dr Nesrine Choucri Lundi 08 Avril 2019-13:50:05 Economie
Le Fonds Monétaire International (FMI)
Le Fonds Monétaire International (FMI)

Le Fonds Monétaire International (FMI) a prévu un recul à 74% du total de la dette publique de l’Egypte par rapport au Produit Intérieur Brut (PIB) pour l’année 2022-2023, à la lumière de la mise en œuvre du programme de réformes économiques, de la reprise des secteurs du tourisme et de la construction, de l’augmentation de la production du gaz naturel, la poursuite des réformes structurelles fortes, et l’accroissement des investissements, a rapporté la MENA. Dans des documents de la 4e revue du programme économique mis en œuvre en Egypte et publié  samedi, le FMI a confirmé ses prévisions selon lesquelles le taux de  croissance en Egypte allait atteindre, à moyen terme, 6%, avec une inflation variant entre 13 et 14% d’ici à la fin de l’année. Le FMI avait pronostiqué une baisse progressive du compte courant de 2.4% à moins de 2% au moyen terme, par rapport au PIB de l’année 2017-2018, rappelant que les réformes structurelles visaient à renforcer la croissance globale et la création d’emplois.

 Le renforcement de la protection sociale pour les plus démunis est une priorité pour le gouvernement égyptien depuis le lancement de son programme de réforme économique, a estimé le Fonds Monétaire International (FMI).  Le gouvernement œuvre à élargir les programmes de protection sociale pour mieux cibler les catégories concernées, selon la quatrième revue sur la performance de l’économie égyptienne publiée samedi par le FMI, évoquant le programme social “Takafol el-Karama” (Solidarité et dignité) qui accorde des pensions à des millions de ménages des plus nécessiteux et projette d’étendre sa couverture à dix millions d’Egyptiens. Le gouvernement a également pris des mesures pour atténuer l’impact des reformes sur les plus défavorisés comme la hausse des pensions de retraite et des primes du secteur public, la baisse de l’impôt sur le revenu de manière graduelle, selon le FMI qui a également fait état de programmes sociaux pour générer des emplois, accorder des petits crédits à la femme et installer des systèmes de drainages sanitaires et d’acheminement de l’eau potable aux villages les plus pauvres.

La réforme du système de subvention de l’énergie en Égypte avance sur la bonne voie au cours de l’exercice financier actuel, estime le Fonds Monétaire International (FMI), rappelant que le gouvernement continuait de subventionner le gaz liquéfié et le combustible utilisé dans les boulangeries et dans la génération de l’électricité. Le FMI a ajouté que le gouvernement consacrerait une partie de ses épargnes aux programmes de protection sociale des catégories les plus défavorisées.

en relation