Nestle

Le Mondial, unique échappatoire pour des déplacés syriens

Test Acount Mercredi 20 Juin 2018-12:37:00 Sports
• Des déplacés syriens regardent une rencontre du Mondial-2018 de football dans la province de Raqa
• Des déplacés syriens regardent une rencontre du Mondial-2018 de football dans la province de Raqa

Dans un camp pour déplacés du nord de la Syrie, ils sont des dizaines quotidiennement au rendez-vous: après des années de guerre voire de domination jihadiste, le Mondial-2018 est pour eux l'ultime échappatoire à un quotidien sombre.

Depuis le 14 juin, à chaque jour son même rituel. Sous une grande tante aménagée dans la ville d'Ain Issa, à 50 km de Raqa, l'ex "capitale" du groupe Etat islamique (EI), les fans de football, tout comme les moins passionnés, se rassemblent en journée dans ce lieu à l'abri de la chaleur.

Le soir, ces dizaines de déplacés en provenance de Raqa ainsi que des provinces d'Alep (nord) et de Deir Ezzor (est) regardent les rencontres en plein air, s’allongeant à même le sol autour du vidéo-projecteur, dont le financement a été assuré par une ONG locale. "C'est une très belle initiative que de pouvoir assister dans un camp à la Coupe du monde. Cela permet d'atténuer le mal-être", dit Abdallah Fadel al-Obeid.

"Les gens s'amusent en suivant les matches (...). Tout le monde aime le sport", ajoute ce trentenaire qui a fui il y a plus d'un an Maskana, en banlieue d'Alep, alors que le régime syrien menait une offensive pour y déloger les jihadistes de Daech.

en relation