Nestle

Le Mufti d’Egypte condamne vivement le crime d’incendie d’une mosquée en Cisjordanie

Samedi 14 Avril 2018-13:51:38 Actualités
Le Mufti d’Egypte condamne vivement le crime d’incendie d’une mosquée en Cisjordanie
Le Mufti d’Egypte condamne vivement le crime d’incendie d’une mosquée en Cisjordanie

 

 

Le Mufti d’Egypte Dr Chawki Allam a vivement condamné, hier vendredi, le crime d’incendie d’une mosquée de la localité Aqraba dans le sud de Naplouse en Cisjordanie. Des slogans racistes, anti-islam et anti-arabes, ont été écrits sur les murs de la mosquée.

Dans un communiqué publié, hier vendredi, le Mufti a affirmé son soutien au peuple palestinien pour récupérer ses droits usurpés, revenir à leurs domiciles et défendre leur ville sainte ayant pour capitale éternelle Al-Qods. Le haut dignitaire musulman a demandé à la communauté internationale et aux organisations humanitaires et des droits de l’Homme de soutenir les Palestiniens dans leur combat légitime visant à reprendre les territoires occupés.

« Ce n’est pas la première fois que des colons incendient des mosquées et des églises dans les territoires palestiniens occupés. Cela confirme que les crimes dangereux perpétrés par les colons juifs ne sont pas les derniers mais s’inscrivent dans le cadre de la poursuite des crimes commis par les Forces d’occupation israéliennes et des colons israéliens contre les territoires palestiniens occupés », a-t-il dit.

Le Mufti de la République a jugé important de mettre en œuvre les résolutions de l’Assemblée générale des Nations unies, en mettant l’accent sur toute résolution et toute mesure visant à changer le statut et la structure démographique de la ville d’Al-Qods. Et d’ajouter que de telles mesures sont considérées comme illégales et par conséquent nulles et non avenues.

Le haut dignitaire musulman a appelé tous les pays du monde islamique et du monde arabe ainsi que les organisations concernées à intensifier les efforts et à tirer avantage des positions de l’Union européenne qui soutient les droits palestiniens.

Il a également appelé à intensifier les efforts pour maintenir la position majoritaire de la communauté internationale qui rejette la décision du Président américain Donald Trump afin de permettre au peuple palestinien de récupérer ses droits notamment à l’autodétermination ainsi que d’établir son Etat indépendant avec pour capitale Al-Qods.

Des heurts ont éclaté vendredi à la frontière entre Israël et la bande de Gaza lors de protestations de milliers de Palestiniens pour le troisième vendredi consécutif, après des violences qui ont fait plus de 30 martyrs palestiniens ces deux dernières semaines.

Plus de 30 Palestiniens ont été blessés vendredi par des tirs de soldats israéliens à balles réelles et de grenades lacrymogènes, selon le ministère de la Santé à Gaza. L'un des blessés a été atteint à la tête.

Lors des manifestations des deux derniers vendredis, des dizaines de milliers de Gazaouis s'étaient rassemblés le long de la frontière. Hier vendredi à la mi-journée, le nombre de manifestants était moindre que celui des vendredis précédents.

Dans la zone des affrontements, l'air était en revanche saturé de gaz lacrymogène et de nuages de fumée noire s'élevant des pneus enflammés, ont constaté des journalistes de l'AFP.

 

en relation