Le PM : Al-Sissi instruit de démonter les bâtiments illégaux, sans relâche

Test Acount Vendredi 10 Juillet 2020-21:53:51 Actualités
Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi
Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi

Le Premier ministre Dr Moustafa Madbouli a passé en revue un rapport qui lui a été soumis par le ministre du Développement local Mahmoud Chaaraoui, relatif à la situation des projets établis dans le cadre de la première phase de l’initiative présidentielle « Une vie décente », dans le gouvernorat d’Assiout (Haute-Egypte).

Le chef du gouvernement a affirmé que de gros efforts sont déployés pour améliorer la qualité des services publics dans les gouvernorats de Haute-Egypte, notant que cela se déroule en accord total avec les directives du Président Al-Sissi, lesquelles consistent à placer en tête des priorités de l’Exécutif la prise en charge des villages le plus dans le besoin situés dans le sud du pays.

Selon le rapport, la première phase du projet « Une vie décente » a regroupé 60 pays. Cette phase a assimilé un volume d’investissements s’élevant à 729.455.000 millions de LE, selon la presse locale. Ces fonds sont répartis sur les secteurs de l’eau potable et du système des égouts, soit 64 projets. D’autres projets ont également été établis dont l’éclairage, le pavement des rues, les services sanitaires, des projets liés au secteur vétérinaire, des projets d’éducation (36 projets).

Le rapport du ministre du Développement local a en outre jeté la lumière sur les démarches entreprises en termes de démantèlement des constructions illégales qui ont poussé sur des terres appartenant à l’Etat ou sur des terres privées. Dr Madbouli a, à cet effet, affirmé que le Président Al-Sissi avait ordonné de suivre constamment ce dossier, sans relâche. Le Chef de l’Etat avait instruit de démonter toutes les constructions contrevenantes quelles qu’elles soient, dans une application rigoureuse de la loi. « Aucune personne qui que ce soit ne serait autorisée de construire illégalement, contrairement à la loi » avait martelé le Raïs, soulignant que l’Etat ne va pas faire marche arrière après ces sommes colossales dépensées sur le dossier de développement des zones informelles. Il s’agit de directives claires et précises que le gouvernement de Dr Moustafa Madbouli s’engage sérieusement à mettre en œuvre.

Le texte fait état de 5937 procès-verbaux déférés au Parquet militaire pendant la période s’étalant du 25 mars dernier au 7 juillet courant. 

 

en relation