Le Président : Coopérer avec l’Etat pour réussir la réforme de l’enseignement

Test Acount Lundi 16 Septembre 2019-13:42:16 Actualités nationales
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a appelé les Egyptiens à coopérer avec l’Etat pour réussir la réforme de l’enseignement. “L’enseignement est une question interactive entre l’Etat et la société, et son succès sera celui de la société égyptienne et du peuple égyptien”, a affirmé le Président Al-Sissi, au terme des sessions du premier jour du 8ème Forum National des Jeunes (FNJ) tenu au Centre Al-Manara au Nouveau-Caire.

Il y a environ 23 millions d’élèves et 50.000 écoles, en plus des enseignants, a ajouté le Chef de l’Etat, soulignant que le budget de l’éducation s’élevait à 130 milliards de LE, dont 100 milliards pour les salaires des travailleurs. Jeter les bases de l’Etat était la priorité dans la période écoulée, a-t-il souligné, affirmant l’importance de l’éducation dans cette période. Le Président a fait état des étapes par lesquelles l’Etat est passé au cours des 6 dernières années. Et de rappeler que l’Etat œuvre pour tracer toutes les étapes ensemble, faisant état de l’intérêt accordé à l’éducation, à la santé et à la formation de l’être humain.

Le Raïs a déclaré que le pays avait déployé des efforts considérables pour poursuivre la réforme de l’éducation aux niveaux local et international, affirmant qu’il y avait 23 millions de familles, dont éventuellement deux ou trois enfants d’une même famille.

Répondant à une question sur l’enseignement lors de la séance “Interrogez le Président” dans le cadre des activités du FNJ, le Président Al-Sissi a souligné que la société égyptienne devrait être pleinement préparée à coopérer avec le gouvernement pour l’aider à réussir la réforme de l’enseignement. "La réforme de l’enseignement donnera des résultats dans les années à venir. Nous verrons ce que nous espérons après 12 ans (six années au primaire, trois, au préparatoire et trois autres, au secondaire)", a-t-il expliqué.

 

 

en relation