Le Premier Ministre suit de près les mesures de lancement du Fonds souverain égyptien

Test Acount Mardi 15 Octobre 2019-17:19:39 Actualités
Dr Moustafa Madbouli
Dr Moustafa Madbouli

Le Premier ministre et président de l’Assemblée générale du Fonds souverain égyptien, Dr Moustafa Madbouli, a procédé hier lundi à un suivi minutieux  de toutes les mesures relatives au lancement du Fonds et à la réactivation de son rôle comme l’une des formes les plus distinctes du partenariat efficace entre le gouvernement et le secteur privé, a indiqué le MENA.

Lors de sa présidence d’une réunion, à laquelle ont assisté la ministre du Plan, du Suivi et de la Réforme administrative et PDG du Fonds Dr Hala Al-Saïd, le directeur exécutif du Fonds Ayman Soliman et le  membre du conseil d’administration Mohamed Aba Zeid, le Premier ministre a indiqué que ce partenariat vise la réalisation du développement global à travers l’élaboration des stratégies nécessaires pour la gestion des actifs et des propriétés inexploités de l’Etat.

Par ailleurs, conformément aux dernières données trimestrielles en 2019, l’Egypte s’est classée au premier rang des économies les plus importantes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord avec un taux de croissance de 5,7%, suivie de l’Irak 4,3%, du Koweït  2,6% et du Maroc 2,5%, a indiqué le centre de presse du Conseil des ministres.

L’Egypte a enregistré les plus hauts taux de croissance économique de la région, l’un des plus élevés au monde, malgré le ralentissement de la croissance mondiale et selon des rapports publiés par des institutions internationales, a ajouté le centre de presse du Conseil des ministres.

Les taux de croissance économique de la Turquie et du Qatar ont connu un recul, respectivement de 1,5% et 1,4%.

L’amélioration des taux de croissance en Egypte est due à plusieurs raisons avec en tête la mise en œuvre des réformes économiques et financières, le développement de nombreux secteurs (industrialisation et tourisme), les nouvelles explorations du gaz et une nette amélioration dans les exportations de marchandises et de services, en plus de la hausse des investissements privés et de la mise en œuvre des projets d’infrastructure.

en relation