Nestle

Le café, au-delà d'une boisson

Ingi Amr Mardi 07 Août 2018-14:43:20 Chronique et Analyse
Le café, au-delà d'une boisson
Le café, au-delà d'une boisson

Le café est la boisson la plus consommée au monde. Son goût, son arôme et son effet stimulant justifient sa consommation élevée. Siroter une tasse de café peut changer votre humeur et booster votre consommation. En Egypte, le café devient de plus en plus en vogue.

 

 

 

Bien que le thé soit la boisson numéro un chez les Egyptiens, le café commence à gagner plus de terrain notamment chez les jeunes qui savourent les divers types de boissons à base de grains de café (cappuccino, expresso, latté, macchiato…)

Loin du café traditionnel, les habitudes de consommation évoluent rapidement et de plus en plus d’amateurs découvrent de nouveaux types de café dit «spécialisés». En voici quelques exemples.

Expresso. Café préparé selon un procédé de percolation sous très haute pression à partir d'une mouture fine très torréfiée. La formation d'une crème opaque de couleur noisette qui adhère aux parois de la tasse est une caractéristique d'un expresso réussi.

Cappuccino. Café composé d’un tiers d’expresso, d’un tiers de lait chauffé et d'un tiers de mousse de lait que l'on saupoudre parfois de cacao ou de cannelle.

Café au lait. Café auquel on ajoute une portion égale de lait chaud et un peu de mousse de lait. Il est généralement servi dans une grande tasse ou dans un bol et préparé à partir d’un expresso allongé ou double, parfois avec un café filtre fort.

Café latté. Le café latté est la variante italienne du café au lait. Il est fait de la même manière que le café au lait, mais en utilisant ¼ d’expresso et ¾ de lait chaud. L'élément de base du café latté est toujours un expresso.

Expresso Macchiato. C’est un expresso avec un soupçon de mousse de lait sur le dessus.

Latté Macchiato. Café préparé en versant du lait chaud suivi de mousse de lait, dans un verre haut, étroit et transparent. De l’expresso est par la suite versé doucement afin qu’il se place entre le lait et la mousse. Les ingrédients ne doivent pas se mélanger. Ce café peut se servir saupoudré de cacao, de cannelle ou d’autres épices.

Café Moka. Boisson préparée à partir d'un mélange d'expresso, de poudre de cacao ou de sirop de chocolat et de lait chaud mousseux. Pour servir, on garnit de crème fouettée et de flocons de chocolat.

Les chiffes viennent indiquer que la consommation des Egyptiens en café a grimpé. Les Egyptiens consomment 45000 tonnes de café par an. 100% de cette quantité est importée. Selon la section du café au sein de la chambre de commerce du Caire, la consommation du café a augmenté de 30% après le Ramadan.

 

Histoire du café

Le mot «café» est apparu dans la langue française en 1610. Il dérive de l’italien caffè, qui l’a emprunté à l’arabe «qahwa», prononcé à la turque «kahvé». Dans plusieurs langues, «café» désigne autant la boisson que l’établissement où on le sert, ce qui témoigne de l’immense importance qu’il a pris dans la vie sociale.

Cultivé au Yémen, le café s’est ensuite répandu dans le monde arabe. Pendant plus de deux siècles, ils garderont l’exclusivité de sa culture et de son commerce, ant bouillir ou sécher au soleil les grains. Avant le XVIe siècle, aucun caféierne poussait en dehors de cette région du globe. Puis, des voyageurs avaient réussi à sortir du Yémen quelques grains fertiles pour les semer en terre étrangère. C’est ainsi qu’il sera introduit en Europe au XVIe siècle et en Amérique au début du XVIIe siècle.

 

Espèces et qualité de café

Deux espèces sont cultivées à grande échelle, soit Coffea arabica et Coffea canephora (aussi appelé Coffea robusta, car c’est la variété la plus productive de cette espèce). Les grains de C. arabica ont une saveur plus prononcée et plus riche, une teneur plus faible en caféine. Mais cette espèce est moins productive. Pourtant,75 % de la production mondiale est assurée par C. arabica.

Bien que l’on cultive le caféier dans plus de 100 pays, 80% de la production globale est assurée par 13 pays, soit le Brésil -le plus grand producteur mondial-, la Colombie, l’Indonésie, le Mexique, l’Inde, l’Ethiopie, le Guatemala, l’Ouganda, la Côte d’Ivoire, le Costa Rica, le Vietnam, le Salvador et le Kenya.

La qualité du café varie en fonction de l’espèce, mais aussi du sol, de l’altitude, du climat et de la transformation. Les meilleurs cafés seraient ceux qui proviendraient de caféiers cultivés à plus de 1000 m d’altitude dans un sol volcanique.

 

Le café en Egypte

Au pays des Pharaons, le café est appelé «ahwa». Onla savoure «sada» (noir, sans sucre), «mazbout»(moyennement sucré) ou «sokkar ziyada» (très sucré).
Antoine Barthélemy Clot-Bey, dans son «Aperçu général sur l'Egypte», en 1840 a écrit: «Le café est la boisson de prédilection des Egyptiens; elle leur est aussi nécessaire que le vin aux Européens. C’est avec un sentiment de délectation et de bonheur qui ne s’émousse jamais qu’ils aspirent lentement cette liqueur favorite. (...)
La manière dont ils le préparent est très simple et tout à fait primitive. Ils font bouillir de l’eau dans une cafetière, l’écartent du feu lorsqu’elle commence à bouillonner, y versent la dose voulue de café, remuent le mélange, qu’ils rapprochent du feu, avec une cuiller, et le retirent définitivement après une forte ébullition. On laisse le café infuser pendant quelques instants; on le verse ensuite dans les tasses en le remuant. Les Orientaux le prennent sans sucre. Le café ainsi préparé est excellent. Beaucoup de personnes le préfèrent à celui que l’on fait en Europe.»

«Ce délicieux breuvage est parfois qualifié de «turc». Quelle que soit son origine (éthiopienne, yéménite…), on admet qu’il a été introduit en Egypte, au temps des Mamelouks (XVe ou début du XVIe s.), en provenance du Yémen où il était cultivé en terrasses, à une altitude de 1200 et 2250 mètres.

Les cargaisons de café transitent alors par Suez, avant d’être acheminées par caravanes vers le Caire où elles sont entreposées dans des caravansérails. Quelque cinq cents commerçants s’y partagent le marché, pour approvisionner la consommation locale ou pour l’exportation vers les pays européens et les provinces de l’Empire ottoman. Ce commerce représentait l'activité économique égyptienne la plus importante à l'époque ottomane.»

Sous les Mamelouks, le café est devenu très populaire en Egypte. Pourtant, les controverses sur la nature du café ressurgirent tout au long du XVIème siècle, notamment en 1525, en 1534 (il y aura même des émeutes à cette occasion entre «partisans du café» et «anti-café»), ou encore en 1571. Mais cela n’empêcha pas l’ouverture, au Caire ou à Alexandrie, des premières «maisons de café»: on pouvait y boire du café à prix modique, tout en jouant aux échecs, en écoutant de la poésie et, surtout, en parlant. Le café permit donc un important brassage d’idées, qui allait de pair avec l’émergence d’une bourgeoisie urbaine relativement aisée.» (Florian Besson, «Les Clés du Moyen-Orient, 31/05/2013)

L’usage du café se propage ainsi rapidement dans la société égyptienne à partir du XVIe siècle, aussi bien dans le cadre urbain initial que chez les habitants des campagnes et dans les groupes bédouins des déserts.

 

Bienfaits du café

Le caféa de nombreux bienfaits pour le corps, grâce à sa grande richesse nutritionnelle.Le café est aliment aux qualités surprenantes. L’un des principaux bienfaits du café est sa haute teneur en antioxydants, qui sont plus nombreux que ce qu’apportent les fruits et les légumes. Le café booste l'énergie car il permet de travailler ou d’étudier plus longtemps sans souffrir de la fatigue. Ila un effet stimulant qui aide à augmenter la concentration et le rendement. 

Le café augmente la sensation de bien-être. L’Institut National de la Santé de États-Unis a démontré à travers une étude que les personnes qui consomment du café de manière modérée réduisent de 10% le risque de souffrir de dépression ou d’avoir des émotions négatives. Le café aide aussi à maintenir la santé cérébrale

Les antioxydants qu’il contient et ses nutriments essentiels diminuent le risque de contracter des maladies dégénératives comme Alzheimer

Les grains de cafés ont aussi des vertus liés à la beauté. Le café est un grand complément pour lutter contre la cellulite et l’accumulation de cellules mortes,plusieurs sociétés de l’industrie cosmétique ont décidé de l’utiliser comme base pourleurs produits.La caféine appliquée directement sur la peau favorise la circulation sanguine etprotège contre l’apparition précoce de rides et de taches.

 

Méfaits

Malgré ses vertus, le café peut avoir des méfaits si consommé avec excès. La caféine qu'il contient est reconnue pour ses effets curatifs lors d’une migraine occasionnelle mais des maux de tête plus importants et plus fréquents apparaissent lorsqu’un consommateur quotidien arrête soudainement d’en prendre.

La consommation excessive de café abimerait le tube digestif et pourrait provoquer des ulcères et autres irritations dans l’intestin ou dans l’estomac.

A dose trop importante ou à des moments non propices, les bénéfices du café s’inversent. Son effet hyper stimulant excite l'organisme et peut causer des insomnies. Alors il faut choisir quand boire du café. Commencer une journée en buvant une tasse de café donne une bonne dose d’énergie, mais il faut savoir que cette tasse contient des éléments capables d'augmenter le rythme cardiaque etla tension artérielle.

en relation