Nestle

Le diabète, enjeu sanitaire planétaire et affaire de gros sous

Dimanche 20 Mai 2018-11:28:39 Sciences et Médecine
Les laboratoires misent à la fois sur l'innovation et les marchés émergents pour tenter de compenser la forte pression sur les prix aux États-Unis
Les laboratoires misent à la fois sur l'innovation et les marchés émergents pour tenter de compenser la forte pression sur les prix aux États-Unis

Sur fond d'épidémie mondiale de diabète, la concurrence continue de s'intensifier sur ce marché pharmaceutique, les laboratoires misant à la fois sur l'innovation et les marchés émergents pour tenter de compenser la forte pression sur les prix aux États-Unis. Les chiffres sont alarmants: le monde comptait l'an dernier plus de 425 millions de diabétiques, et leur nombre pourrait passer à 629 millions en 2045, selon des estimations de la Fédération internationale du diabète (FID). Seulement la moitié d'entre eux sont diagnostiqués à l'heure actuelle, et parmi ces derniers seulement 50% ont accès à des traitements.

Aussi le diabète et ses complications (maladies cardiovasculaires et rénales, amputations des membres inférieurs...) tue 4 millions de personnes par an, toujours selon la FIS.

Le diabète est un trouble d'assimilation des sucres par l'organisme, existant sous deux formes. Le diabète de type 2, qui représente aujourd'hui 90% des cas et qui progresse le plus, correspond à une hausse prolongée du taux de sucre (glycémie) dans le sang, souvent liée à l'obésité et à la sédentarité.

Quant au diabète de type 1, d'origine génétique, il apparaît souvent dès l'enfance et se caractérise par l'absence totale d'insuline, une hormone normalement produite par le pancréas et qui régule la glycémie.

Le marché mondial du diabète pesait en 2017 environ 80 milliards de dollars, ce qui en faisait le deuxième plus grand marché pharmaceutique après le cancer, selon des données du cabinet Iqvia, spécialisé en santé.

A eux seuls, les États-Unis représentaient l'an dernier 64% de ce marché en valeur, toujours selon Iqvia.

Mais l'épicentre de la crise du diabète se situe désormais dans les pays émergents d'Asie, Chine et Inde en tête, et la croissance de la maladie devrait être tirée à l'avenir par l'Asie du Sud-Est, l'Afrique et le Moyen-Orient, selon la FID.

 

 

en relation