Nestle

Le festival d'Oran rend hommage à Shadia, Khaled Youssef et Henedy

Test Acount Vendredi 10 Août 2018-20:57:40 Art
Le festival d'Oran
Le festival d'Oran

La 11ème édition du Festival international du film arabe d’Oran a rendu hommage au réalisateur égyptien Khaled Youssef, au comédien vétéran Mohamed Henedy et au nom de la célèbre actrice et chanteuse égyptienne Shadia.

Le festival a choisi le film égyptien «Karma» comme film d’ouverture du festival. «Karma» met en vedette Amr Saad, Zeina et Ghada Abdel.

La 11ème édition du FIOFA (25 au 31 juillet) a mis en compétition dix longs métrages, 14 courts métrages et 14 documentaires pour décrocher le «Wihr d’or» (lion d’or).

Dans une allocution de clôture, le secrétaire général du ministère de la Culture, Ismail Oulebcir, a affirmé la volonté de son département ministériel à poursuivre son soutien à ce rendez-vous cinématographique et à toutes les activités qui contribuent au développement de la culture et au renforcement et à la promotion de la créativité en Algérie.

Il a réitéré aussi les engagements du ministère de la Culture dans ce sens en dépit de la faiblesse des ressources financières en application de la Constitution qui garantit le droit du citoyen à la culture, soulignant que l'acte culturel est un élément essentiel dans la cohésion sociale et l'interaction dans la société algérienne.

Le jury a été présidé par le cinéaste algérien Merzak Allouache pour les longs métrages, la cinéaste libanaise Takla Chamoun pour les courts métrages et le réalisateur et écrivain irakien Kacem Hawl Sadoum pour les documentaires.

Le long métrage «Jusqu'à la fin des temps» de la réalisatrice Yasmine Chouikh a décroché le prix «Wihr d’or». Le prix du jury a été décerné au film «Wajib» (Devoir) de la réalisatrice palestinienne Anne Marie Jasser. 

Dans la catégorie des courts métrages, le prix du «Wihr d’or» a été décerné au film «Chahn» du réalisateur Karim Rahbani du Liban et celui du jury au film «Raqsat el-fadjr» (Danse de l'aube) de la réalisatrice Tunisienne Amina Nedjar. 

Le film documentaire «Taam el-ismint» (Goût du ciment) du réalisateur syrien Zyad Kelthoum a été proclamé meilleure œuvre dans sa catégorie où le prix du jury a été décerné au documentaire «La bataille d'Alger, un film dans l'histoire» du réalisateur algérien Malek Bensmail. Le prix «Panorama du court métrage» n'a pas été attribué eu égard au niveau des œuvres proposées, selon le jury.

en relation