Nestle

Les Jeunes des Frères Bab El Louk au Progrès Egyptien

Ghada Choucri Mercredi 05 Décembre 2018-11:57:23 Jeunesse

La semaine dernière, les élèves des Frères Bab El Louk se sont rendus aux locaux du Progrès Egyptien pour découvrir le monde de la presse écrite de près. En arrivant à la maison d'édition Al Gomhoriya, dont le Progrès Egyptien fait partie, les ardents de la classe de la 2ème préparatoire accompagnés par leurs professeurs ont découvert toutes les phases de la production d'un journal. Les jeunes ont visité le département des préparatifs, où tous les articles sont tapés et révisés sur l'ordinateur. Par suite, ils ont découvert comment les photos sont préparées pour la publication. La dernière station de cette phase était avec les responsables de la mise en page, et qui ont initié les bouts de choux à la mise en page et quels sont les logiciels utilisés pour cette tâche. Avec curiosité et enthousiasme, les élèves ont écouté les explications avec beaucoup de questions, aux quelles ont répondu les responsables. Par suite, ils sont descendus au rez de chaussée, là où se trouvent les imprimeries de la maison d'édition. Avec des pas prudents et des regards éparpillés dans tous les sens, les jeunes ont écouté les explications des responsables, toujours en posant des questions qui montrent leur intérêt, mais aussi leur curiosité.

Leur prochain et dernier arrêt était là au dixième étage: au Progrès Egyptien. Pour eux c'était la plus importante partie. L'équipe du Progrès Egyptien leur a expliqué comment peut-on créer un article. De plus, et pour répondre à leurs questions, ils ont découvert quelle était la différence entre un journal et un magazine et quelles étaient les critères qu'on devait prendre en considération en écrivant pour un magazine.

En effet, l'objectif de leur visite n'est pas uniquement pour découvrir la presse écrite. Ces ardents préparent un projet scolaire avec une tâche journalistique. Ils devraient faire un magazine avec des sections spécialisés, comme le sport, l'informatique et autre. Ils devraient donc préparer des articles, mais aussi faire la mise en page de leur magazine.

Avant de partir, ils ont jeté un coup d'œil sur les archives du journal qui date de l'année 1893. A travers les pages jaunes, ils ont découvert aussi l'histoire du journal et ils ont commencé à déduire eux-mêmes les différences entre la presse d'hier et celle d'aujourd'hui.

Avec un grand sourire, ils ont quitté, mais avant de quitté une promesse a été faite: "Une fois qu'on achève notre projet, on vous invitera à le voir et nous donner votre avis", a lancé un des jeunes avant de prendre le bus.

Toute l'équipe du Progrès a hâte de voir le projet et peut-être le partager avec ses lecteurs! Bonne chance les ardents.

en relation