Les Palestiniens marchent au nom du “droit au retour”

Mercredi 16 Mai 2018-01:29:43 Actualités
• Des Palestiniens manifestent à Gaza contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018
• Des Palestiniens manifestent à Gaza contre l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem, le 14 mai 2018

Israéliens et Palestiniens se préparaient à de nouveaux affrontements mardi dans les Territoires, au lendemain de la journée la plus meurtrière du conflit depuis quatre ans, avec la mort de près de 60 Palestiniens sous les balles israéliennes, selon l'AFP.

Les Palestiniens de la bande de Gaza sous blocus et de Cisjordanie occupée commémorent la "Nakba", la "catastrophe" qu'a représenté à leurs yeux la création de l'Etat d'Israël en 1948 et l'exode de centaines de milliers d'entre eux. Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a pour sa part dénoncé lundi un "massacre" israélien.

"Les Etats-Unis ne sont plus un médiateur au Moyen-Orient", a aussi déclaré le dirigeant à Ramallah, devant la direction palestinienne, qualifiant l'ambassade américaine de "nouveau poste avancé de la colonisation".

Il a annoncé trois jours de deuil dans les Territoires palestiniens et une grève générale mardi, jour où les Palestiniens marquent la "Nakba", la catastrophe que représente pour eux la création en 1948 de l'Etat d'Israël. Le porte-parole du gouvernement palestinien, Youssouf al-Mahmoud, a exigé dans un communiqué une "intervention internationale immédiate pour stopper l'horrible massacre commis à Gaza par les forces occupantes israéliennes contre notre peuple héroïque".

 

Al-Azhar : Un convoi d’aides envoyé en urgence en Palestine

Le Grand Imam d'Al-Azhar, Dr Ahmed Al-Tayeb, a donné ses ordres de préparer immédiatement un convoi d'aides médicales et d'articles de secours et de l'envoyer en urgence dans les territoires palestiniens. Toutes les potentialités d'Al-Azhar ont été consacrées pour sauver les Palestiniens et pour soutenir leur lutte et leur inébranlable volonté, a fait savoir le numéro deux d'Al-Azhar, Dr Abbas Choman.

Et d'ajouter que des mesures immédiates ont été prises en coordination avec les autorités palestiniennes pour secourir les victimes dans les territoires occupés, tuées  et blessées par l'occupant sioniste, au su et au vu de la communauté internationale, a tempêté Dr Choman. L'institution d'Al-Azhar a publié, hier mardi, un communiqué d'indignation pour dénoncer et condamner les crimes barbares commis par l'occupant sioniste à l'encontre des manifestants pacifiques en Palestine.

en relation