Les forêts tropicales, un "poumon" qui s'essouffle

Ingi Amr Samedi 24 Août 2019-17:07:17 Environnement
Les forêts tropicales, un
Les forêts tropicales, un "poumon" qui s'essouffle

Particulièrement vulnérables au changement climatique et victimes de déforestation massive, les forêts des tropiques donnent des signes d’essoufflement, faisant craindre qu'elles ne puissent plus jouer pleinement leur rôle de puits de carbone, vital pour freiner le réchauffement.

Les forêts, poumons de la planète avec les océans, absorbent entre 25 et 30% des gaz à effet de serre émis par l'homme, proportion qui se maintient malgré la hausse des émissions ces dernières décennies. En clair, sans elles, le dérèglement climatique serait bien pire.

L'augmentation du CO2 dans l'atmosphère est supposée stimuler la photosynthèse. En principe, bonne nouvelle pour le climat: plus d'arbres et de feuilles qui absorbent à leur tour plus de CO2 responsable du réchauffement.

Mais dans les forêts tropicales, qui représenteraient environ un tiers des 3.000 milliards d'arbres du globe, d'autres facteurs, de la hausse des températures au manque de nutriments, limitent la photosynthèse, selon une série d'études publiées cet été.

en relation