Les habitants du Caire ancien... des tableaux authentiques et pittoresques

Nevine Ahmed Vendredi 29 Novembre 2019-23:05:20 Chronique et Analyse
Les habitants du Caire ancien... des tableaux authentiques et pittoresques
Les habitants du Caire ancien... des tableaux authentiques et pittoresques

Un projet artistique présenté par le peintre égyptien Adam Ragab raconte maintes histoires autour du Caire et de ses quartiers, rapporte la page CNN bil arabi (ou CNN en arabe). Les personnalités cairotes sont formidablement présentées dans des tableaux reflétant des couleurs vivaces tout comme sont caractérisés les habitants de la capitale.

Sur les traces de Naguib Mahfouz, Adam Ragab a découvert le projet de sa vie, comme s'exprime-t-il. Et tout comme le Prix Nobel de littérature, Ragab a promené son pinceau, captant toutes les facettes des personnages égyptiens vivant dans les quartiers populaires de l'ancien Caire.

Notre artiste a voulu dépeindre l'identité égyptienne et la beauté naturelle des différents quartiers cairotes. L'ancien Caire plutôt. Le résultat: des chefs-d'oeuvre pittoresques et largement appréciés par les experts, puisque ayant réussi à présenter la diversité synchronisée de la cartographie des personnalités purement égyptiennes habitant dans ces quartiers. Vendeurs à la sauvette, brocanteurs, commerçants et hôtes des cafés populaires... tous y sont esquissés avec une adresse délicate et un talent sans faille.

Le projet de Ragab qui porte le titre "Le Caire ancien" se focalise notamment sur les habitants des anciens quartiers populaires de la capitale. Des habitants aussi simples que la vie qu'ils mènent, explique l'artiste.

Ainsi, le peintre a-t-il eu recours à quelques photos prises par le photographe libanais Raymond Khalifa, en plus du travail de deux autres photographes égyptiennes, Israa Abdel Khaleq et Dina Tareq. Les photos que ces artistes ont prises ont attiré l'attestation d'Adam Ragab et l'ont beaucoup impressionné. C'est alors que le peintre décida d'incarner ces photos et de les traduire en tableaux peints qui jettent la lumière sur l'ancien Caire avec ses habitants. Les trois photographes ont favorablement accueilli l'idée de Ragab, s'est-il vanté.

Ragab a commencé à travailler sur ce projet, avant le début du mois de Ramadan passé. Précisément en avril 2019. Il raconte qu'il a constaté que ce travail artistique répondait bien à l'ambiance spirituelle du Caire au mois sacré de Ramadan. Une ambiance qu'il trouve riche en simplicité, en douceur et en charité. Une ambiance aussi riche en couleurs harmonieuses.

On entend dire souvent que "l'Egypte est belle par ses habitants", répète Ragab, qui dit que cette phrase est trop vraie. Il souligne que l'ancien Caire représente le modèle indéniable des lieux qui ne changent jamais même au fil des années. Ragab a, en fait visité tous les quartiers du Caire ancien en 2016. C'était un des tours les plus beaux et les plus impressionnants, reconnaît le peintre.

Ragab se dit fier de voir les habitants de l'ancien Caire ayant sauvegardé leurs habits traditionnels, leurs métiers artisanaux originaux et leur commerce. Ragab avoue avoir été largement épris de la peinture de portraits. Ainsi, notre peintre concentre-t-il son travail sur les traits du visage.

Le projet vise donc, comme résume Ragab, à jeter la lumière sur le patrimoine et la culture égyptienne, trop chérie par les habitants du Caire. Le peintre souligne que le travail pour terminer chaque tableau, prenait de deux à trois jours. Tout le projet a été achevé après 15 jours, indique-t-il.

Ragab juge enfin que chaque population possède son propre patrimoine particulier, ses propres coutumes et moeurs, auxquelles elle doit s'attacher et qu'elle doit sauvegarder.

L'ancien Caire représente pour Ragab, "une zone sacrée", comme la qualifie-t-il. Mais Ragab a basé ses tableaux sur les traits des personnages des habitants de ces quartiers, que sur le côté architectural qui caractérise les différentes régions du Caire. C'est un projet purement humain, affirme Ragab, et qui met en exergue les personnages de l'ancien Caire à travers leurs différents métiers. Et avec donc son propre style, Ragab adopte cette même voie pour dépeindre ces personnalités dans les différents tableaux.

Le projet de Ragab a eu de larges échos positifs, notamment avec les scènes de vidéo diffusées, présentant les personnages réelles tout au côté des tableaux peints, ce qui lui a valu une large admiration de la part du grand public qui a bien savouré ses oeuvres et l'ont fortement salué sur sa page Instagram.

De pareils travaux sont requis car ils touchent une partie essentielle et importante dans notre personnalité, notre authenticité et notre vie quotidienne, conclut Ragab.

 

Légende tableau 1

Un tableau intitulé "Bonjour du Caire". Deux hommes assis dans un café, alors que le vendeur de brocantes passe devant eux avec sa petite charrette tirée par un âne.

 

Légende tableau 2

Un tableau intitulé "L'ami fidèle". Un homme y est représenté jouant doucement avec un des chiens de la rue.

 

Légende tableau 3

Un tableau avec pour titre "Lisez mes yeux". Une femme populaire portant la djellaba et assis sur le bord du trottoir.

 

Légende tableau 4

Un tableau intitulé "Le vendeur de cornichons".

 

Légende tableau 5

Un tableau sous le titre "Le désireux".

 

Légende tableau 6

Un tableau intitulé "Notre venelle". Un homme à dos d'âne passant par une des venelles de l'ancien Caire.

 

Légende tableau 7

Un tableau avec pour titre "Les vendeuses de fleurs".

en relation