Les investissements égyptiens en Afrique se chiffrent à 10.2 milliards de dollars

Test Acount Samedi 05 Octobre 2019-15:10:46 Photo du jour
La ministre du Plan, du Suivi et de la Réforme administrative, Dr Hala Al-Saïd
La ministre du Plan, du Suivi et de la Réforme administrative, Dr Hala Al-Saïd

La ministre du Plan, du Suivi et de la Réforme administrative, Dr Hala Al-Saïd, a participé à la 1ère conférence régionale du Rotary d’Egypte et d’Afrique qui se tient à Charm El-Cheikh.

Y ont pris part également un parterre d’éminentes personnalités du monde du travail de charité et humanitaire ainsi que des hommes d’affaires et hauts responsables gouvernementaux d’Egypte, d’Afrique, du monde arabe et du Rotary international.

Dans son intervention devant la conférence, Dr Al-Saïd a souligné que ce rassemblement était une bonne occasion d’échanger les expertises et expériences, relancer la coopération entre les membres du Rotary et de renforcer la sensibilisation de la société aux projets de services que présente le Rotary en Egypte et dans tous les pays africains.

La ministre a ajouté que l’Egypte tient toujours à établir une coordination avec les pays africains pour échanger les vues et les expertises réussies afin de réaliser le développement permanent. Et de reprendre que l’Egypte participe activement aux efforts de mise en œuvre de l’agenda du développement de l’Afrique-2063 et tient à  intensifier la coopération avec les pays africains dans les domaines notamment économique et du développement, d’autant plus que l’Egypte est présidente en exercice de l’Union africaine.

Dr Al-Saïd a indiqué que l’Etat égyptien avait pris de nombreuses initiatives à cet égard dont la création du Fonds de garantie des risques d’investissement en Afrique afin d’encourager les investisseurs égyptiens à orienter leurs investissements vers l’Afrique. Et de préciser que les investissements égyptiens en Afrique en 2018 se sont élevés à environ 1,2 milliard de dollars, alors que les investissements africains en Egypte se chiffrent à près de 2,8 milliards de dollars.

Dans un communiqué de presse publié, hier vendredi, la ministre égyptienne a révélé que la Banque Centrale d’Egypte œuvre à créer un Fonds de soutien à  la stabilité monétaire et bancaire en Afrique. Elle a ajouté que l’Egypte soutientégalement les efforts en cours pour la mise en œuvre de projets d’infrastructures visant à réaliser l’intégration africaine.

Evoquant le domaine sanitaire, Dr Al-Saïd a affirmé que l’Egypte s’évertue à généraliser dans les pays africains l’initiative «100 millions de santé» en coopération avec l’Organisation mondiale de la santé, et ce dans le cadre de l’agenda de l’Union africaine pour le développement 2063.

La ministre a signalé que dans le cadre des efforts des pays africains pour améliorer les capacités institutionnelles et réaliser la transparence, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et optimiser le profit tiré de toutes les ressources disponibles, l’Egypte avait abrité en juin passé à Charm El-Cheikh le 1erForum africain de lutte contre la corruption.

en relation