Les marchés dévissent face aux inquiétudes sur le virus chinois

Walaa Al-Assrah Mercredi 29 Janvier 2020-13:36:04 Actualités Internationales
Des piétons marchent devant un tableau de cotation électronique indiquant les cours des actions des entreprises japonaises à la Bourse de Tokyo le 27 janvier 2020
Des piétons marchent devant un tableau de cotation électronique indiquant les cours des actions des entreprises japonaises à la Bourse de Tokyo le 27 janvier 2020

Inquiets de la propagation de l’épidémie de coronavirus, les indices boursiers mondiaux ont vacillé, les titres des sociétés exposées à la Chine étant particulièrement touchés, annonce l’AFP. “Les marchés boursiers mondiaux sont sous pression en ce début de semaine alors que les craintes grandissent quant à la propagation de l’épidémie de coronavirus en Chine”, résume Neil Wilson, analyste chez Markets.com. La Bourse de New York a nettement reculé, dans le sillage des autres places mondiales. Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, a cédé 1,57% à 28.535,80 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a baissé de 1,89%, soit son plus fort recul depuis août, et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a cédé 1,57%. Auparavant, l’indice Nikkei japonais avait lâché 83,67 points (-2,03%) à 23.343,51 points. Les Bourses de Chine continentale et de Hong Kong étaient fermées lundi en raison des congés du Nouvel An chinois.

Et en Europe, l’ensemble des marchés ont décroché: la Bourse de Paris a lâché 2,68% à 5.863,02 points, dans un volume d’échange nourri de 5 milliards d’euros. Celle de Francfort a perdu 2,74% à 13.204,77 points et celle de Londres 2,29% à 7.412,05 points.

Les titres des groupes de luxe, très implantés auprès de la clientèle chinoise, étaient particulièrement affectés. A Paris, LVMH, numéro un mondial du secteur, a chuté de 3,68% à 401 euros, Hermès de 4,30% à 680,40 euros, L’Oréal de 4,62% à 258 euros.

en relation