Nestle

Les nanoparticules de dioxyde de titane bientôt bannies de l’alimentation

Soha Gafaar Lundi 21 Mai 2018-13:51:49 Sciences et Médecine
Les nanoparticules de dioxyde de titane
Les nanoparticules de dioxyde de titane

Confiseries, gâteaux, chocolat... Le gouvernement veut suspendre "d'ici la fin de l'année" l'utilisation dans tous les produits alimentaires du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules dont les effets sur la santé sont méconnus.

Le dioxyde de titane, dont la présence est indiquée sur les étiquettes par TiO2 ou E171, est une poudre blanche utilisée principalement comme colorant, pour blanchir ou intensifier la brillance des produits alimentaires.

C'est le fait que cette substance contienne des nanoparticules -- d'une taille inférieure à 100 nanomètres facilitant leur pénétration dans l'organisme -- qui soulève l'inquiétude depuis plusieurs années des associations de défense des consommateurs et de l'environnement.

Par conséquent, "nous avons voulu prendre les devants: le gouvernement, dès le début d'année, a envoyé à la Commission européenne une note pour qu'elle envisage de suspendre la commercialisation de ce produit", a expliqué vendredi la secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Brune Poirson, lors d'une visite de l'usine à Tourcoing (Nord) du confiseur Verquin qui a ôté le dioxyde de titane de ses "Têtes brûlées".

Et le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Stéphane Travert, va porter un amendement à son projet de loi actuellement débattu à l'Assemblée nationale pour "prendre des mesures d'ici la fin de l'année de façon à suspendre la mise sur le marché et l'usage du dioxyde de titane", a-t-elle ajouté.

Seule l'UE peut interdire la substance, mais la France peut la suspendre, en respectant une procédure de notification qui prend plusieurs mois.

en relation