Nestle

Les trésors photographiques au Musée Egyptien à Tahrir

Dalia Hamam Jeudi 05 Avril 2018-17:19:40 Archéologie
Le ministre des Antiquités Dr Khaled Al-Annani
Le ministre des Antiquités Dr Khaled Al-Annani

Le ministre des Antiquités, Dr Khaled Al-Annani, a inauguré l'exposition provisoire «Des trésors photographiques de l'archive du ministère des Antiquités» avec le directeur du Musée britannique Hartwing Ficher. Tenue dans la salle N°50 au rez-de-chaussée du Musée Egyptien à Tahrir, l'exposition se tiendra pour deux mois dès 1er avril jusqu'au 31 mai 2018. Une élite d'ambassadeurs ont y assisté, en l'occurrence les ambassadeurs de Serbie et de Chypre, quelques directeurs des instituts archéologiques étrangers en plus du secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités, Dr Moustafa Waziri, le superviseur général du Grand musée égyptien, Dr Tarek Tawfic, et de la directrice générale du Musée Egyptien à Tahrir, Mme Sabah Abdel Razek.

L'exposition renferme 21 négatifs sur plaque de verre et 6 panneaux en graphique. Ils racontent l'histoire de la photographie en Egypte ainsi que ses créateurs, et ce, à travers les photos qui ont été prises par les photographes les plus connus à travers le 18ème siècle et le 19ème siècle. En plus, l'exposition jette la lumière sur les différents moyens de préserver les négatifs sur plaque de verre par le ministère des Antiquités. De même, une collection d’anciens appareils de photos sera exposée.

Le directeur général du Centre de documentation des antiquités, Dr Hécham El-Leithy, a expliqué que l'exposition présente également les négatifs les plus connus préservés et documentés à travers le projet de documentation de l'Egypte (mars 2017 – avril 2018), effectué dans le cadre de coopération entre le ministère des Antiquités et du Musée britannique, et financé par le Fonds Aracadia. Et d'ajouter que le ministère possède une archive documentée riche et unique. Elle comprend plus de 60 milles négatifs sur plaque en verre de différentes tailles, ils sont tous préservés dans le Centre de documentation des antiquités égyptiens au Musée Egyptien à Tahrir, et plus de 100 milles photos. Rappelons que le début était en 7 novembre 1839 où le dessinateur et le peintre français Horace Vernet fut voyagé en Egypte en compagnie de son neveu Frédéric Goupil-Fesquet. Ils ont rencontré Mohamed Ali Pacha à Ras El-Tine et ils ont photographié les différents sites en Egypte. A cette époque, il était possible de copier les écritures en hiéroglyphes sur les temples et les nécropoles en Egypte. En 1858, les archéologues ont commencé leurs travaux de fouilles en Egypte, et ils ont fait recours à la photographie comme une étape essentielle pour documenter leurs travaux ainsi que les pièces découvertes. Et donc l'égyptologue français Auguste Mariette, le premier conservateur du musée a collecté toutes ses photos et il a constitué le premier catalogue du musée.

en relation