Ligue arabe : La cause palestinienne n'a jamais été une question d’ordre économique

Test Acount Mercredi 29 Janvier 2020-14:11:15 Actualités
Le porte-parole du Secrétaire général de la Ligue arabe, l'ambassadeur Hossam Zaki
Le porte-parole du Secrétaire général de la Ligue arabe, l'ambassadeur Hossam Zaki

Le délégué permanent de l'Etat de Palestine auprès de la Ligue arabe a demandé la tenue samedi prochain d'une réunion extraordinaire du Conseil de la Ligue au niveau ministériel en présence du Président palestinien Mahmoud Abbas Abou Mazen.

Cette réunion vise à connaître la vision du Président palestinien et à examiner  "le marché du siècle" qui sera annoncé ultérieurement par le Président Trump, rapporte la MENA.

 « La cause palestinienne n'a jamais été une question économique et son règlement doit être politique », a déclaré hier mardi le porte-parole du Secrétaire général de la Ligue arabe, l'ambassadeur Hossam Zaki.

"Le marché du siècle", et les mesures prises par l'administration américaine contre les droits des Palestiniens depuis sa reconnaissance d'Al-Qods en tant que capitale d'Israël, la cessation du soutien financier à l'Autorité palestinienne, la restriction de l'organisation "UNRWA" et la coupure de l'aide américaine, s'opposent aux droits palestiniens légitimes pour établir un Etat indépendant, basé sur la solution à deux Etats", a dit M. Zaki dans une interview accordée à la chaîne américaine  Al-Hurra.

Au sujet de la position de la Ligue arabe concernant les derniers développements en Libye, l'ambassadeur Hossam Zaki a déclaré que la situation en Libye est difficile et que la Ligue arabe a participé au sommet de Berlin, qu'il a qualifié de "très important", vu qu'il a abouti à la publication d'un document important et équilibré.

"Si ce document est adopté par le Conseil de sécurité, il fournira une feuille de route aux parties régionales et internationales, ainsi qu'aux parties libyennes pour sortir de l'impasse actuelle qui nécessite une action continue et sincère", a ajouté le porte-parole de la Ligue arabe.


A propos de la situation en Irak, M. Zaki a noté que la Ligue arabe suit de près les évolutions actuelles en Irak et ne veut pas que la situation devienne incontrôlable. "Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a présenté aux responsables irakiens par l'intermédiaire de son ministre des Affaires étrangères, une initiative de soutien et d'intervention pour rapprocher les vues", a noté M. Zaki, soulignant que l'intervention de la Ligue arabe pour résoudre la crise est liée à l'approbation du gouvernement irakien.

en relation