Louxor : Al-Machat inspecte des projets horticoles financés par les instances internationales

Test Acount Lundi 21 Septembre 2020-14:51:48 Actualités nationales
Al-Machat inspecte des projets horticoles financés par les instances internationales
Al-Machat inspecte des projets horticoles financés par les instances internationales

La ministre de la Coopération internationale, Dr Rania Al-Machat, s’est rendue à Louxor pour inspecter de nombreux projets financés par les instances internationales, notamment dans les domaines agricole  et du développement rural. La ministre était accompagnée d’une délégation des représentants du ministère de l’Agriculture, de l’ambassade américaine au Caire, de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), des représentants du Programme alimentaire mondial (PAM) et du gouverneur de Louxor, a-t-on appris du ministère de la Coopération internationale.

La ministre a de même inauguré les phases d’extension de la centrale de drain sanitaire dans le gouvernorat. Cette visite d’inspection s’inscrit dans le cadre de la participation du ministère à la célébration du 75ème anniversaire de la création de l’Assemblée générale de l’ONU.

Dr Al-Machat, a souligné l’importance du secteur agricole et du développement des zones rurales, puisque ce secteur est un des plus importants et auxquels le Gouvernement égyptien accorde un intérêt particulier, afin de réaliser le développement durable. Et la ministre d’expliquer que le secteur agricole revêt son importance du fait de sa contribution à assurer la sécurité alimentaire, notamment en ces temps de coronavirus. De nombreux projets horticoles sont à présent mis en place, en collaboration avec l’Agence américaine pour le développement international, ainsi qu’avec de nombreux pays européens, de Fonds arabes et le Fonds international de développement agricole (FIDA), a-t-elle fait savoir.

Dr Al-Machat a expliqué que son ministère a un rôle important dans le suivi de la mise en place des projets établis conjointement avec les partenaires internationaux et qui sont financés par les instances internationales. Cela permet, a-t-elle ajouté, de connaître les défis auxquels ces projets font face, ce qui permettra ensuite de faire les propositions et d'établir les mécanismes nécessaires pour régler les différents problèmes.

La ministre a ensuite jeté la lumière sur les constructions du secteur agricole dans l’économie nationale, dont 14% au PIB. Ce secteur assure 28% des opportunités d’emploi et permet d’embaucher 55% de la main-d’oeuvre rurale. Les rendements des exportations agricoles ont notamment enregistré une hausse de 20% en 2019, et ce, en comparaison aux chiffres obtenus en 2009. Les exportations horticoles ont en fait haussé de 40%.

Et la ministre de conclure que les projets agricoles en cours sont au nombre de 13 et d’une valeur de 545,42 millions de dollars. Elle a rappelé que les projets inspectés reflètent les stratégies des partenariats internationaux, qui mettent le citoyen au centre des intérêts.

Dr Al-Machat a enfin mis l’accent sur l’importance de la coopération multilatérale pour réaliser un redressement économique caractérisé par la flexibilité. Ceci est réalisable, a-t-elle renchéri, via les modèles de partenariat entre le ministère de la Coopération internationale et les partenaires au développement multilatéraux et bilatéraux, se basant sur la diplomatie économique.


 

en relation