Nestle

Maait : Le citoyen égyptien récoltera graduellement les fruits de la réforme économique

Dr Nesrine Choucri Lundi 15 Avril 2019-15:37:13 Economie
Le ministre des Finances, Mohamed Maait
Le ministre des Finances, Mohamed Maait

"L’Égypte est devenue le point de mire au niveau du monde et les grands responsables des organisations internationales, avec en tête, le Fonds monétaire internationale (FMI) félicitent l’Égypte pour son programme de réforme", a déclaré samedi le ministre des Finances, Mohamed Maait, signalant que le citoyen égyptien récolterait graduellement les fruits de ce progrès, selon la MENA. 

Dans des déclarations accordées au correspondant de la MENA à Washington, en marge de sa participation aux réunions du printemps du Groupe de la Banque mondiale (BM) et du Fonds monétaire international (FMI), M. Maait a souligné que certains représentants de pays frères avaient affiché leur désir de profiter du modèle égyptien dans la réforme économique. La ministre ukrainienne des Finances a salué les propos tenus par la banque "Standard Chartered" dans son rapport selon lequel  l’Egypte figure parmi les 10 plus grandes économies mondiales d’ici 2030, a-t-il fait savoir. Il a rappelé que le président Abdel Fattah Al-Sissi avait dit que le peuple égyptien avait pu supporter les charges qui pesaient sur lui pour réaliser la réforme économique, sécuriser l'économie de son pays et construire un meilleur avenir pour les générations futures, ajoutant que l'Egypte avait traversé une période qui aurait pu être "catastrophique", sans exagération, bien que nous bénéficions actuellement du redressement de l'économie, de la stabilité de la monnaie locale et la baisse du taux d’intérêt. 

Il a expliqué que la souffrance des citoyens résidait en premier lieu dans le fait que les prix des produits ne correspondaient pas aux salaires. Mais il s'est demandé s'il y avait l'argent et les marchandises manquaient sur le marché, à quoi servirait donc l'argent? Donnant l’exemple du manque de médicaments, même si on aurait l'argent nécessaire pour l'acheter. M. Maait a indiqué que les investissements du gouvernement avaient augmenté de 40% dans le nouveau budget, ce qui prouvait une amélioration des services et la création de nouveaux emplois, contribuant ainsi à assurer la protection sociale.

en relation