Nestle

Malpass et Nasr annoncent un soutien à l'entrepreneuriat de 200 millions de dollars

Dr Nesrine Choucri Lundi 06 Mai 2019-13:08:08 Economie
Le président de la Banque mondiale et la ministre de l'Investissement annoncent un soutien à l'entrepreneuriat de 200 millions de dollars
Le président de la Banque mondiale et la ministre de l'Investissement annoncent un soutien à l'entrepreneuriat de 200 millions de dollars

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, et Dr Sahar Nasr, ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, ont annoncé les détails d'un nouveau projet. Celui-ci  vise à soutenir les entrepreneurs et les projets de petite et moyenne taille d'une valeur de 200 millions de dollars. Il a été approuvé récemment par le conseil d'administration au siège du ministère de l'Investissement et de la Coopération internationale.

Le projet s'inscrit dans le cadre de l'appui de la Banque aux réformes visant à offrir davantage de possibilités aux jeunes et aux femmes en Égypte, notamment d'augmenter le volume de crédit disponible pour les PME et d'améliorer leur accès au crédit. Ces mesures constituent une source majeure de croissance et de création d'emplois.

Dr Sahar Nasr a souhaité la bienvenue au président du Groupe de la Banque mondiale, lors de sa première visite en Égypte, l'un des premiers pays qu'il a décidé de visiter lors de son premier voyage hors de la banque. Il a  mis l'accent sur  la coopération entre l'Égypte et la Banque pour soutenir la mise en place de plusieurs projets, axés sur le renforcement de la protection sociale et l'inclusion sociale de tous. Ils visent également à améliorer la compétitivité et les infrastructures dans les régions moins développées et élaborer une stratégie de développement numérique pour préparer les jeunes à des emplois futurs. D'ailleurs, ils ont pour objectif de canaliser les investissements du secteur privé vers des projets d'infrastructure et mettre en œuvre des réformes dans les secteurs de l'éducation et de la santé. Le portefeuille d'investissements de la Banque en Égypte comprend actuellement 16 projets d'une valeur de 6,69 milliards de dollars.

Le projet "Motivation de l’entrepreneuriat pour l’emploi" s'inscrit dans le cadre de la coopération entre le ministère de l'Investissement et de la Coopération internationale, et l'Agence de développement des petites et moyennes entreprises; et soutient les entrepreneurs, en particulier les femmes, en tant que pierres angulaires d'économies fortes et stables, a déclaré la ministre de l'Investissement. Elle a, également, souligné la collaboration avec le Groupe de la Banque mondiale pour donner aux femmes et aux jeunes égyptiens les moyens de devenir des entrepreneurs prospères. Cet investissement offre de nombreuses possibilités d'améliorer la vie des Égyptiens en créant des emplois et en contribuant à renforcer les bases de l'économie du pays.

La ministre a expliqué que David Malpass visiterait le projet d'énergie solaire à Banban à Assouan, les projets Takaful et Karama ainsi qu'un certain nombre de petites et moyennes entreprises.

"Le Groupe de la Banque mondiale s'est engagé à soutenir le secteur privé et l'esprit d'entreprise en tant que source de croissance en Égypte et à aider les jeunes et les femmes, en particulier dans les régions qui en ont le plus besoin, pour créer leur propre entreprise", a déclaré David Malpass. En effet,  le président Abdel Fattah Al-Sissi s'efforce de créer des emplois pour les jeunes et les femmes en Egypte. 

La coopération entre le ministère de l'Investissement et la Coopération internationale, et la Banque mondiale pour les petites et moyennes entreprises a atteint 800 millions de dollars. D'ailleurs, le nouveau projet soutiendra les entrepreneurs et les petites et moyennes entreprises.

Il vise à lever les principaux obstacles auxquels se heurtent les jeunes et les femmes au démarrage d’une entreprise, et 145 millions de dollars seront acheminés par l’intermédiaire d’institutions financières non bancaires qui octroient des prêts à des petites entreprises dirigées par de jeunes hommes et femmes. Croissance partout en Égypte: le projet financera également des opportunités de formation pour les nouvelles entreprises tout au long du cycle de vie du projet afin de renforcer leurs compétences et leurs capacités.

Le projet vise à augmenter le capital d’amorçage et le capital d’origine et le risque en capital disponible pour les jeunes entreprises innovantes confrontées à des risques plus élevés et aux nouvelles PME ayant un potentiel de croissance et de création d’emplois significatif. Les risques sont gérés par le secteur privé, tels que les fonds d'investissement, les accélérateurs d'entreprises, les fonds de capital-risque et les sociétés d'investissement, en vue de la mise en place des phases initiales du système d'investissement égyptien. Les fonds seront distribués à travers le processus de sélection  transparent et compétitif; et l'objectif est de tirer parti des capacités techniques et des connaissances techniques au secteur privé à investir dans ces fonds.

Le nouveau programme s’appuie sur le succès du projet existant "Promouvoir l’innovation pour l’inclusion financière", qui offre aux PME un accès au financement et favorise la création d’emplois dans le secteur privé dans tout le pays. À ce jour, le projet a créé environ 300 000 emplois, Environ 70 000 femmes et 56 000 jeunes.

La ministre et le président du Groupe de la Banque ont assisté à la signature d'une déclaration d'intention entre le directeur général de l'Autorité pour le développement des petites et moyennes entreprises et le directeur de la banque en Égypte pour coopérer dans le domaine des petites et moyennes entreprises.

Ensuite, la ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, et le président du Groupe de la Banque mondial ont visité Fekretak Sherketak ( Votre idée est votre compagnie(au ministère de l'Investissement et de la Coopération internationale, où il a rencontré un certain nombre de jeunes entrepreneurs soutenus par FLAC, en partenariat avec EFG Financial Technologies.

Dr. Shehab Marzaban, président du conseil d'administration de la société égyptienne d'entreprenariat, a déclaré que le ministère avait lancé l'idée de cette société, en tant que plate-forme de soutien à l'entrepreneuriat dans le cadre de la loi sur l'investissement dans ce domaine. D'ailleurs, cette société pour l'entrepreneuriat a été créée en partenariat avec le Fonds saoudien pour le développement et le groupe EFG Hermes, ce qui est ensuite suivi par la création de l'accélérateur d'entreprises Falak.

Il a souligné que l'initiative avait réussi sa première année au financement et à la création de plus de 50 entreprises en démarrage par le biais de l'accélérateur d'entreprises Falak. Celle-ci est une entreprise égyptienne pour l'entreprenariat et la formation de plus de 3 000 stagiaires, avec plus de 1 850 sessions d'orientation et d'accompagnement individuel avec des pionniers et des chefs d'entreprise dans différents gouvernorats égyptiens. Lesquels ont parcouru les provinces pour rencontrer les entrepreneurs et choisir les meilleures idées et le meilleur soutien, ainsi que l’introduction et la modification de plusieurs lois qui améliorent l’environnement entrepreneurial en Égypte.

en relation