Marie Gallini, une femme qui préfère l’action à la parole

Ghada Choucri Mercredi 29 Juillet 2020-16:06:04 Jeunesse
Marie Gallini
Marie Gallini

On entend parler du terme «les soldats de l’ombre», mais il y en a rarement. Dans chaque domaine, institut, entreprise, etc… on trouvera certes des exemples flamboyants de soldats de l’ombre. C’est dans le domaine de l’enseignement que Mme Marie Gallini joue ce rôle. Avec amour, humanité et bien sûr professionnalisme, elle a formé des générations et en plus, elle en a inspiré d’autres. Ancienne élève du collège du Sacré Cœur, elle s’y est rendue une fois de plus, pour entamer et achever sa carrière professionnelle qui a pris fin cette année.

Partie à la retraite, Mme Gallini a fait ses adieux au collège du Sacré Cœur Héliopolis, après sept années écoulées en tant que directrice et 13 autres années de travail inlassable au Sacré Cœur Ghamra. Tellement adorée par l’équipe de travail du collège, certains ont fait part au Progrès Egyptien de leurs témoignages et souvenirs avec cette dame exeptionnelle. En effet, et bien qu’elle soit partie, l’équipe de travail du Sacré Coeur Héliopolis ne cesse de parler d’elle et de se souvenir de ces moments inoubliables. Une cérémonie d’honneur sera tenue prochainement pour saluer ses efforts tout au long de sa carrière. De son côté Mme Nancy Ayoub, ancienne élève du Sacré Coeur, qui avait y travaillé un moment aux côtés de Mme Gallini, explique que Mme Gallini avait toujours en priorité, l’être humain. Et d’ajouter : « Mme Marie est une femme exceptionnelle qui mérite un hommage exceptionnel. C’est une dame belle, mais pas futile, si adorable mais qui ne se regarde pas ! », a avoué Mme Ayoub. Selon elle, Mme Gallini a travaillé tout le long de sa carrière dans l’ombre. Elle n’aime pas attirer l’attention des autres, ajoute-elle, par exemple elle n’aimait pas du tout parler à la presse ou en public au moment des différents événements qui ont eu lieu au collège. « Elle apporte un peu de soleil dans la vie de ceux qui lui font appel », lance Mme Ayoub, en ajoutant que Mme Marie a toujours exprimé la beauté de son âme discrètement, élégamment et silencieusement… « Elle est silencieuse mais ses mots se traduisent par des actions. Elle est l’exemple de la sophistication, de la sagesse et de l’humilité. Etant ancienne élève du Sacré-Cœur. Si nous résumons les enseignements des écoles du Sacré-Cœur de la Fondatrice Sainte Madeleine Sophie, ceux-ci se cristallisent dans le personnage de Marie Gallini, ajoute Mme Ayoub. 

Une carrière marquée par l’action humanitaire

Ce côté humanitaire se cristallise dans certains projets qui ont encouragé les jeunes sacrécoeuriennes à offrir leur aide aux autres, mais il ne s’agit pas uniquement de la collecte de fonds. Les filles travaillaient elles-mêmes. Chaque année, lors de la journée du service, Mme Gallini lançait une initiative qui transformait le collège en travail de fourmi. A titre d’exemple, en 2019, les filles du Sacré Cœur Héliopolis ont participé à la fabrication de 50 tables basses, rassemblées puis peintes par les étudiantes, outre 90 grands coussins rembourrés de fibre et cousus aux mains des étudiantes.

Cette année et avant que sa mission ne se termine, l’ancienne directrice avait encouragé ses filles à prendre part à l’initiative de fabriquer 50 lits bas qui ont été une fois de plus fabriqués, rassemblées puis peints par les étudiantes, en plus de 100 pneus recyclés pour la fabrication des chaises, ainsi que 100 boîtes de provisions préparées, et le nettoyage et l’emballage des légumes par les filles du primaire. Peut-être Mme Gallini ne dirigera plus le collège du Sacré Cœur, mais avec toutes les valeurs qu’elle a enraciné dans l’âme et l’esprit des élèves et des professeurs, elle y demeurera, pas en tant que directrice, mais en tant qu’idole et une source intarissable d’inspiration. 

en relation