Mer Rouge : "Marsa Chab"... le paradis sur terre !

Nevine Ahmed Samedi 08 Février 2020-14:47:33 Chronique et Analyse
Mer Rouge :
Mer Rouge : "Marsa Chab"... le paradis sur terre !

Des rives du Nil au Nord, jusqu' aux côtes de la Mer Rouge au Sud, l'Egypte ne cesse d'imposer et d'impressionner avec ses spectacles et leurs beautés. A 30 km de la ville de Chalatine, se situe une zone jeune et magique qu'on appelle "Marsa Chab"... alors que les habitants locaux préfèrent l'appeler "le paradis sur terre" !

 

 

Des paysages éblouissants qui sont à la portée de tous. Voilà ce que vous offre l'Egypte dans les différentes régions de la Mer Rouge. Elle vous offre également ce dont vous avez besoin pour être submergés dans ses beaux spectacles.

Un voyage donc, le long de la Mer Rouge... de Taba dans le Nord du golfe d'Aqaba, en passant par Dahab, Charm Al-Cheikh et Hurghada, ou Safaga et jusqu'à Halayeb et Chalatine... ce voyage vous permet d'observer quelques-unes des merveilles de l'Egypte qui passionnent ses visiteurs.

Par ses sites et villages connus émerveillants pour ses visiteurs, l'Egypte offre également des lieux tous jeunes et nouveaux dans des régions, peu connues, par les touristes aussi bien que par les Egyptiens mêmes.

Au Sud de la Mer Rouge, tout près de la ville de Chalatine, précisément à 30 km de cette dernière, se trouve la région de "Marsa Chab".

Une zone extrêmement belle et vierge sur les côtes de la Mer Rouge, où se répandent les arbres de mangrove, que les habitants du Sud du pays appellent plutôt les arbres de "Charwab". C'est notamment une région qui fait partie du parc naturel de Djebel Olba, qui abrite de nombreuses espèces rares d'êtres marins, ainsi que des espèces végétales uniques.

Le jeune Ali Hamdoune, un habitant  de cette région souligne que "Marsa Chab" est une zone unique en tout. "Une zone qui n'est pas comme les autres", s'exprime-t-il sur un ton impressionné. Il dit que c'est une des plages les plus belles de la ville de Chalatine et que les arbres de mangrove lui ont donné une particularité singulière, vu leur multiplicité dans cette zone.

Cette région sert également d'allée et de lieu de divertissement pour les habitants de Chalatine, où l'on peut passer des journées de loisir, en jouissant d'un spectacle formidable et d'une plage exceptionnelle.

Mais il paraît que "Marsa Chab" a plusieurs appellations tant  pour ses habitants que ses visiteurs. Si elle est "Marsa Chab", elle est aussi "le paradis sur terre" et est encore "Al-Kaltani". On raconte que cette zone a connu d'importants événements historiques par le passé, que les aïeuls tiennent à raconter et à répéter aux nouvelles générations. Ces événements consistent donc dans les convoitises qu'avaient les anciennes tribus d'Afrique de l'Ouest, qui pillaient l'argent et le bétail des habitants des zones environnantes, ainsi que ceux des habitants qui luttaient contre ces vagues de sabotage et de pillage. On raconte que lorsque ces tribus sont arrivées à la zone de "Marsa Chab", quelques sages habitants ont suggéré d'égorger sept bétails, pour les offrir comme sacrifice au Seigneur, afin qu'il les protège de ce grand danger ravageur pour eux. Et on dit que cette démarche a réussi et que les tribus africaines ne sont pas parvenus à piller "Marsa Chab".

Dès lors, continue à raconter Hamdoune, les habitants de cette zone ont pris l'habitude d'égorger sept bétails chaque année. C'est devenu une tradition annuelle et une festivité que les habitants locaux célèbrent et tout le monde est convié à ce grand festival et ce banquet.

Un agent de voyage dans la région du Sud de la Mer Rouge, Achraf Abbadi, souligne pour sa part, que les habitants de cette région appellent les arbres de mangrove, "Chawrab", et en leur langue bédouine spéciale. Les habitants sont étroitement liés à ces arbres, dit-il. Ils prêtent une attention particulière à cette plante, de sorte que les arbres de mangrove à "Marsa Chab" ne sont pas comme les autres. Ces arbres peuvent atteindre une hauteur de 3 à 6 mètres, et leurs racines poussent vers le haut, vu le peu d'oxygène dans le milieu où ils poussent.

Le responsable indique qu'il existe à "Marsa Chab", plusieurs îles et lieux maritimes qui donnent sur la Mer Rouge, dont les plus fameux et les plus visités sont notamment les îles lointaines comme "Wadi al-gemal", "Hamata", en plus des plages du parc de Djebal Olba, où la faune et la flore sont caractérisées par la grande biodiversité. Là, la vie maritime est très dense, appuyée par la présence en grands nombres des arbres de mangrove, puisque les experts biologiques affirment que là où vous trouvez la mangrove, vous trouverez également une riche vie maritime.

Le chercheur Ahmed Ghallab explique, quant à lui, que la mangrove est un paysage caractéristique du littoral des zones tropicales : il s'agit d'une forêt d'arbres poussant au bord ou dans l'eau, avec les nombreuses espèces de plantes et d'animaux qui y habitent. C'est un écosystème particulier.

La mangrove est constituée d'arbres appelés palétuviers, ou mangliers, continue-t-il à expliquer. Ces arbres sont capables de supporter à la fois l'eau, et le sel. Ils poussent dans la vase, ou sur les plages. À marée haute, ils ont les racines dans l'eau. Les palétuviers sont les seuls arbres à avoir des racines qui montent au lieu de descendre, fait-il remarquer, soulignant que ces racines creuses, remontent au dessus de la surface de la mer, et permettent à l'arbre de respirer, un peu comme un tuba.

Enfin, Ghallab souligne que la mangrove est une espèce rare d'arbre, puisqu'elle ne se trouve que dans quatre zones dans le monde... l'Egypte en est une. La mangrove se trouve également dans quelques régions du Sud-Sinaï, et se caractérise par des feuilles utilisées comme plantes médicinales et entrent dans la tannerie.

en relation