Mohamed El-Eryane, un des meilleurs penseurs du monde

Victor Farag Samedi 07 Juillet 2018-13:31:31 Chronique et Analyse
Mohamed El-Eryane
Mohamed El-Eryane

Dr Mohamed El-Eryane est une figure égyptienne et internationale de marque etil est très notable à l’échelle mondiale. Il travaille dans les domaines des finances et de l’économie depuis plusieurs années. Le magazine américain « ForeingAffairs » a fait figurer son nom en tête d’une liste groupant les cent meilleurs penseurs du monde, pour les années de 2009 à 2011.

 

El-Eryane a également occupé la 12ème position, dans un sondage effectué par le magazine « Fortune » sur la liste des personnalités les plus influentes et fortes en Amérique latine et dans la région de la mer Caraïbes. Il est connu dans le monde comme « le sage de Wall Street » car ses déclarations ont une influence sur les marchés financiers internationaux.

Dr El-Eryane est aussi conseiller pour un grand nombre d’institutions et d’organismes économiques dans plusieurs pays du monde. Il a été classé parmi les 500 personnalités arabes les plus fortes en 2011 dans le magazine « Arabian business ». Le même magazine l’a choisi en 2009 parmi les meilleurs cent personnalités arabes.

L’économiste éminent El-Eryane a été également désigné membre du Conseil présidentiel des scientifiques d’Egypte et également membre du Conseil de coordination de la Banque Centrale d’Egypte (BCE). Agé de 54 ans, marié d’une avocate américaine, El-Eryane a une fille unique.

Le père d’El-Eryane est un ancien professeur à la faculté de polytechnique alors que sa mère est Mme Nadia Choukri, une proche de l’ingénieur Ibrahim Choukri, ancien président du parti du Travail.

Bien qu’il soit né à New York aux Etats-Unis le 19 août 1958, El-Eryane est très lié à l’Egypte où il a plusieurs activités professionnelles et humanitaires. Il soutient depuis plusieurs années des projets de bienfaisance, entre autres, l’hôpital 57357 et l’Institut de cancérologie.

El-Eryane a favorablement répondu en 2014 à l’appel du président El-Sissi à devenir membre du Conseil consultatif des scientifiques d’Egypte qui relève de la présidence de la République. Puis il est devenu en 2014 membre du Conseil de coordination de la BCE.

En 1980, El-Eryane est diplômé en économie de l’Université de Cambridge, et en 1982, il obtient un diplôme master de l’Université d’Oxford avant de rejoindre l’équipe de travail du Fonds Monétaire International (FMI) à Washington. Trois ans après, il soutient avec brio sa thèse de doctorat. Sa haute performance dans le travail lui a permis d’accéder au poste de vice-directeur du département Proche-Orient au FMI, mais en 1997, il quitte le travail au Fonds.

En 2016, Dr El-Eryane publie un article sur le site de la compagnie « Project Syndicate » dans lequel il a souligné l’importance du prêt contracté par l’Egypte auprès du FMI. El-Eryane était très enthousiaste pour l’octroi de ce prêt à l’Egypte puisqu’il a mis fin à plusieurs années de différends et d’incompréhension entre les deux parties. Dans son article, El-Eryane a affirmé la croissance de l’économie égyptienne ainsi que le lien constructif entre l’Egypte et cette instance mondiale de poids lequel aiderait à attirer davantage de soutien économique à l’Egypte, que ce soit à travers les accords bilatéraux ou multipartites.

Notre économiste éminent a souligné que le FMI est actuellement en meilleure position pour démontrer ses capacités à soutenir les pays membres du Fonds, ce qui lui permettra de consolider sa crédibilité et son efficacité auprès de ses membres.

A plusieurs reprises, El-Eryane a fait part de son optimisme quant à la planification économique en Egyptequi a changé d’une manière inégalée depuis des décennies. Il a cependant noté que les phases d’exécution des plans économiques constituent un défi énorme.

Dr El-Eryane a proposé trois piliers importantspour le redressement de l’économie égyptienne à savoir, le renforcement de la croissance, la création d’opportunités d’emplois et la promotion des programmes économiques et sociaux vitaux concernant en particulier l’enseignement, la santé, le logement, l’énergie, l’infrastructure, les technologies de l’information et les communications. Il a également proposé la création d’un cadre économique qui vise le développement permanent tout en se focalisant sur la frange sociale la plus fragile.

El-Eyrane est convaincu de l’importance de la solidarité de la société et de la culture pour faire évoluerla nation. Il a adressé ce message important aux Egyptiens : « Je comprends les inquiétudes des citoyen. Les mutations qui ont eu lieu sont importantes car le rendement sera très très important. »

en relation