Mondial : Japon, des raisons d’y croire

Aya Magdi Mardi 15 Octobre 2019-16:00:43 Sports
L’ailier du Japon Kenki Fukuoka (g) et ses coéquipiers exultent après leur qualification en quarts du Mondial aux détriments des Ecossais, le 13 octobre 2019 à Yokohama
L’ailier du Japon Kenki Fukuoka (g) et ses coéquipiers exultent après leur qualification en quarts du Mondial aux détriments des Ecossais, le 13 octobre 2019 à Yokohama

Des arguments à faire valoir: après sa victoire contre l’Écosse dimanche à Yokohama (28-21), le Japon aborde les quarts de finale de la Coupe du monde contre l’Afrique du Sud gonflé de confiance sur son jeu parfaitement maîtrisé, sa forme physique étincelante et porté par tout un pays. Place à une double revanche, dimanche prochain à Tokyo: de la rencontre du Mondial-2015, que les “Brave Blossoms” avaient remportée à la surprise générale (34-32) à Brighton, et de celle du 6 septembre, largement perdue (41-7) en préparation. Après avoir atteint les quarts de finale pour la première fois de leur histoire, ils n’auront “rien à perdre”, selon les mots, lundi, de Kenki Fukuoka. L’ailier supersonique et ses équipiers peuvent s’appuyer sur les certitudes acquises pendant la phase de poules pendant laquelle, d’après leur capitaine Michael Leitch, ils n’ont “cessé de progresser; notre confiance grandit” au fil de quatre victoires en quatre matches, notamment contre l’Irlande (19-12). “Il y a quatre ans, nous avancions masqués. Pas cette fois: nous avons battu deux équipes du Tier 1 (l’élite du rugby mondial selon la classification de World Rugby, NDLR) et terminé en tête de notre poule. Nous avons écrit l’histoire et accompli des choses incroyables pour le rugby japonais mais le tournoi n’est pas fini”, appuie le deuxième ligne Luke Thompson.

 

en relation