Morgan Stanley : “L’économie égyptienne, la meilleure expérience des marchés émergents

Test Acount Vendredi 16 Août 2019-22:38:46 Actualités nationales
Morgan Stanley
Morgan Stanley

Le ministère des Finances s’est félicité du récent rapport de la Banque Morgan Stanley sur l’expérience de la réforme économique en Egypte.

Dans son rapport, Morgan Stanley a qualifié le programme de réforme économique appliqué en Egypte de “meilleure expérience parmi les marchés émergents”. Le rapport a indiqué que l’expérience de la réforme économique égyptienne est la meilleure à l'échelle du Proche-Orient et des marchés émergents.

“Alors que l’économique mondiale régresse, l’économie égyptienne quant à elle s’améliore, vu que le taux de croissance a dépassé le seuil de 5%, un critère d’évaluation de tout Etat qui passe par une étape de croissance”, a indiqué le rapport.

Morgan Stanley a aussi prévu que le taux de croissance égyptienne dépasse la barre de 6% dans les toutes prochaines années. Le texte a également loué la baisse du déficit budgétaire de 4 à 1% du PIB et noté que les dettes publiques ont diminué de 108 à 88% en raison de la baisse des subventions de 11 à 5% du PIB.

Il a ajouté que la banque avait loué dans le rapport les efforts déployés par le gouvernement concernant le système de paiement en ligne (e-gouvernement et e-paiement), qui vise à augmenter les recettes de l’Etat et à réduire la corruption. Pour ce faire, ajoute la banque, ont été installés près de 7000 guichets bancaires automatiques dans les lieux publics et les universités. Le rapport de Morgan Stanley a en outre fait allusion à la multiplication des exportations égyptiennes ces deux dernières années en raison de la libéralisation du taux de change, notant que bien que la livre égyptienne se soit rétablie dernièrement, sa valeur reste cependant basse, ce qui attire les touristes vers l’Egypte. En ce qui concerne l’industrie égyptienne, la banque a indiqué que le gouvernement égyptien avait mis en place un but à long terme celui de devenir un centre industriel à bas coût.

Le texte ajoute qu’en 2022 l’Egypte prévoit de produire 20% de son électricité à partir de sources locales renouvelables. La banque a loué les efforts déployés par le gouvernement égyptien afin de préserver la confiance des investisseurs en injectant d'énormes investissements énormes dans de gigantesques projets énergétiques et d’infrastructures.

 

en relation