Nestle

Nouvel An de l’Hégire et Nouvel An copte, une coïncidence heureuse

Dr Nesrine Choucri Mardi 11 Septembre 2018-13:05:37 Chronique et Analyse

Croissant et Croix s’entrelacent dans les cieux de l’Egypte, révélant une épopée de cohabitation qui a perduré au fil des siècles et des années. Chaque jour, les appels à la prière diffusés par les mosquées et les clochers des églises ressemblent à une musique céleste qui révèle la spiritualité de l’Egypte. Une spiritualité où se confondent Islam et Christianisme. Tout sur le sol d’Egypte rappelle  cette cohabitation entre Musulmans et Chrétiens. Les monuments sont innombrables, les habitudes, les coutumes et les habits. Même quand les êtres humains oublient, leurs pierres leur parlent et leur rappellent une histoire inédite de cohabitation, d’amour en faveur de la patrie, de fraternité et d’humanisme.

 

Qui de nous peut nier cette cohabitation qui se reflète à travers les murs et les pierres. On y voit les églises se dressaient les unes à côté des autres, côtoyant la synagogue ou encore la mosquée Amr Ibn Al-Ass, première mosquée d’Afrique. Chaque rue et chaque recoin ne font pas exception à la règle : mosquées et églises se côtoient traçant un tableau pittoresque hors pair.

C’est cette mosaïque spéciale qui s’est complétée cette année par une coïncidence parfaite : le début de l’année de l’Hégire islamique qui tombe au même moment du début de l’année copte orthodoxe. Les deux sont célébrées le même jour : le mardi 11 septembre. Un jour unique où le croissant de lune (symbole de l’Islam) et la croix (symbole du christianisme) s’entrelacent et s’unissent pour rappeler que l’unité des deux composantes de la société est intouchable, malgré toutes les tentatives. Soudés, les Egyptiens célébreront les deux occasions le même et le pays vivra une ambiance conviviale et festive. Une occasion pour prendre des congés, et les passer en famille ou encore entre les parois des églises et des mosquées.

L'Hégire ou date de la fête du jour de l'An chez les musulmans, commémore aussi le départ du prophète Mahommad de La Mecque  pour la Médine. A ce titre, l'Hégire est un épisode clé de l'Islam. Il désigne le départ de Mohammed depuis la Mecque jusqu’à la Médine, un périple qui  a donné lieu à la propagation de l'Islam. Ce chapitre clé dans l'histoire religieuse musulmane représente pour les croyants une date importante à célébrer. A ce titre, le jour de l'Hégire a été choisi comme point de départ du calendrier. Chez les Egyptiens, on l’appelle également cette fête « Raas Assana Al-Higria ».

Le nouvel an musulman 2018 / 1440 est 1er Moharra 1440/H qui a lieu le mardi 11 septembre 2018. L'an dernier, le nouvel an musulman 2017 / 1439 avait eu lieu le vendredi 22 septembre. L'Hégire est un évènement qui marque le point de départ du calendrier musulman ou hégirien. Contrairement au calendrier grégorien utilisé en occident depuis 1582, ce calendrier est fondé sur 12 mois lunaires, de 29 à 30 jours chacun et non sur la rotation de la Terre autour du Soleil. Dans l'Islam, le calendrier ne compte donc que 354 ou 355 jours : c'est cela qui décale la plupart des fêtes comme l'Aïd el-Kebir ou le Ramadan de dix à onze jours dans le calendrier civil chaque année. Le calendrier musulman démarre, depuis une décision du calife Omar (584-644), au moment de l'Hégire, c'est-à-dire en 622. Comment est déterminée la date de début d'une nouvelle année musulmane ? C'est l'observation d'un premier croissant suivant la nouvelle lune dans le ciel crépusculaire qui marque le début d'un nouveau mois, et donc, d'une nouvelle année. Au 29e soir du douzième mois, Dhou al hijja, les musulmans sont invités à observer le ciel. Si l'astre apparaît après le coucher du soleil, le nouveau mois commence. Si ce n'est pas le cas, un trentième jour est ajouté et le nouveau mois (et dans ce cas, la nouvelle année) démarre le lendemain.

Cette année, le mardi 11 septembre 2018 est le début du Nouvel An Copte. Les Coptes comptent leur calendrier depuis l’ère des martyrs.  C’est pourquoi, on mange à la fête de Nayrouz ou le Nouvel An Caopte, les dattes  parce que la couleur rouge de la  croûte  indique la couleur du sang des martyrs  à l’intérieur  le noyau que vous ne pouvez pas briser indique leur ferme conviction. 
 Par ailleurs, la goyave parce que son cœur   blanc  est semblable au cœur des martyrs qui ont versé   leur sang  et beaucoup supporté pour leur foi en Jésus-Christ, alors qu’elle contient aussi beaucoup de graines, symbole du nombre élevé de martyrs qui ont été tués.   

Les églises coptes célèbrent la nouvelle année copte « Nairouz » 1734 aujourd’hui mardi 11 septembre. Nairouz est une fête où les martyrs et les confesseurs sont commémorés au sein de l’Église copte orthodoxe. Le jour est aussi le début du nouvel an copte et de son premier mois Tout, prononciation arabe pour Thot dieu du savoir, messager des dieux et inventeur du calendrier égyptien.

Tout au début de l’époque ancienne, avant le IVe millénaire, les Egyptiens utilisaient pour leurs datations le cycle lunaire qui compte 354 jours. Les douze mois lunaires comportaient alternativement 29 et 30 jours. Tous les 32 ou 33 ans, le début de l’année lunaire peut coïncider avec le début de l’année solaire.

Leséglises coptes célèbrent la nouvelle année copte « Nairouz » 1734 mardi prochain 11 septembre. Nairouz est une fête où les martyrs et les confesseurs sont commémorés au sein de l’Église copte orthodoxe. Le jour est aussi le début du nouvel an copte et de son premier mois Tout, prononciation arabe pour Thot dieu du savoir, messager des dieux et inventeur du calendrier égyptien.

Tout au début de l’époque archaïque, avant le IVe millénaire, les Egyptiens utilisaient pour leurs datations le cycle lunaire qui compte 354 jours. Les douze mois lunaires comportaient alternativement 29 et 30 jours. Tous les 32 ou 33 ans, le début de l’année lunaire peut coïncider avec le début de l’année solaire.

A noter que le Nouvel an copte, ou ” Nairouz “, est une fête traditionnelle en Egypte; on la célèbre à l’Eglise par une veillée de prière suivie d’une liturgie à l’aube, de 4 heures à 7 heures du matin.

Les 12 mois coptes ont gardé les noms égyptiens du premier millénaire avant J. C. Le 1er Tout marque donc le début de l’An copte. Le mot Nairouz dans The Coptic Encyclopedia (p. 1784) publié par Aziz S. Atiya, est un ancien mot égyptien qui veut dire eau vivifiante ou crue vivifiante.

 

en relation