Premier ministre : Al-Sissi instruit d’achever toutes les phases des travaux du métro

Test Acount Mercredi 10 Juillet 2019-13:28:51 Actualités
Le  Premier ministre Dr Moustafa Madbouli
Le Premier ministre Dr Moustafa Madbouli

 

Le  Premier ministre Dr Moustafa Madbouli a donné le feu vert au fonctionnement de la gigantesque foreuse à la station de métro Gamal Abdel Nasser au centre-ville du Caire. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la troisième ligne de métro longue de 17.7 km et qui comprend 15 stations allant d’Attaba-Kitkat (à l’ouest), passant par l’Axe Road Al-Farag (au nord) et atteignant l’Université du Caire à Guiza (au sud). La troisième phase de cette ligne qui va de Kitkat jusqu’à l’Université du Caire comprend 5 stations lesquelles sont Tawfikiya, Wadi Al-Nil, la Ligue des Etats Arabes, Boulaq Al-Dakrour et l’Université du Caire. Cette phase coûte environ  44,5 milliards de LE.

Le Premier ministre a poursuivi que le coût de la troisième ligne de métro est de 90 milliards de LE, et qu’une partie de cette ligne qui devrait desservir le gouvernorat de Guiza a coûté 30 milliards de LE. Il a renchéri que les entreprises égyptiennes disposent de grandes capacités à assumer des mégaprojets mis en place uniquement par des Egyptiens, tout en signalant que l’Etat se met en tête que le projet qu’il met en place doit aller jusqu’au bout.

Le chef du gouvernement a assuré que les efforts de l’Etat visent à promouvoir le secteur des transports de sorte à relier entre les différentes zones en Egypte, à réaliser les objectifs de développement et à faciliter les conditions de vie des citoyens. Dr Madbouli a rappelé que le métro constitue une artère vitale qui permet quotidiennement le déplacement des milliers de citoyens. Il a souligné que le Président Abdel Fattah Al-Sissi a instruit de poursuivre et achever toutes les phases du métro. Au cours de cette cérémonie, le PM a assuré que les travaux effectués par la foreuse à la station Gamal Abdel Nasser permettront de lier la première ligne de métro à la troisième ligne.

Dr Madbouli a prêté audition aux explications de Dr Essam Wali, président de l’Organisme national du métro, autour de la troisième phase de la troisième ligne. Cette phase a été réalisée à 20% et son coût a atteint 28 milliards de LE.

Le PM n’a pas manqué de noter que les entreprises égyptiennes ont une bonne expérience dans ce domaine et ont commencé à travailler côte à côte avec les entreprises qui oeuvrent dans ce domaine. Et de signaler que les entreprises égyptiennes font un très bon boulot, et que cela va donner davantage d’espoir afin de réaliser les grands projets.

S’adressant aux citoyens égyptiens, le Premier ministre a assuré que le coût total de la troisième ligne de métro dépasse 90 milliards de LE. “Les recettes doivent couvrir le fonctionnement et la maintenance afin de garantir la qualité du système comme c’est le cas dans tous les pays du monde. Nous ne pouvons laisser les projets sans une bonne gestion. Sans cela, la performance va régresser et l’Etat aura en charge de nouveaux fardeaux en raison des travaux de maintenance”, a-t-il fait remarqué.

en relation