En quoi consiste une négligence grave de l’équipe médicale ?

Lundi 03 Décembre 2018-00:00:00
' Dr Mohamed Nasr

La première question de cette semaine nous a été adressée par Monsieur Mahmoud Hassan d'Héliopolis.

* Question : Docteur, une amie m'a parlé d'un malade qui est allé subir une cure d'une hernie. Il a développé un arrêt cardiaque pendant l'induction de l'anesthésie. Il est sorti de la salle d'opération en coma. Il a repris conscience le lendemain. Ne trouvez-vous pas que cet événement représente une négligence grave de l'équipe médicale ?

• Réponse : Monsieur, l'arrêt cardiaque peut survenir pendant l'induction de l'anesthésie aussi bien avec un médecin compétent comme avec un jeune médecin en formation. L'erreur médicale est considérée lorsque la salle d'opérations n'est pas équipée de scope de surveillance, de respirateur mécanique ou d'un appareil qui mesure le taux de gaz dans le sang, oxygène, gaz carbonique et le taux d'acidité ou d'alcalinité du sang.

D'autre part, il est important de savoir si l'anesthésiste a bien pris ses précautions et a bien utilisé ces appareils. Il n'est pas rare de voir des accidents d'allergies aux médicaments pendant cette période. On ne peut donc parler de négligence médicale sans savoir les équipements disponibles dans la salle d'opérations et le degré de formation de l'équipe médicale.

La deuxième question de cette semaine nous a été adressée par Madame Laila Farid de Dokki.

* Question : Docteur, faut-il faire un scanner du cerveau tout de suite après le développement de l'accident vasculaire cérébral?

• Réponse : Madame, votre question est très intéressante. L'accident vasculaire cérébral peut avoir lieu soit par hémorragie à l'intérieur du cerveau soit par infarctus du tissu cérébral. Il est toujours conseillé de demander un scanner tout de suite après l'accident vasculaire cérébral qui permet de visualiser l'hémorragie afin de pouvoir la contrôler. Mais l'infarctus cérébral n'apparaît qu'après au moins 36 heures. Il est donc conseillé de refaire le scanner 36 heures après le premier afin de pouvoir mettre en évidence un infarctus cérébral qui n'a pas apparu dans le premier scanner malgré la présence de symptômes. Il est curieux de voir comment les malades atteints d'accident vasculaire cérébral récupèrent et s'améliorent après des séances de kinésithérapie.

La troisième question de cette semaine nous a été envoyée par Madame Chérine Gamil de Dokki.

* Question : Docteur, une femme porteuse d'une prothèse valvulaire cardiaque peut-elle avoir un enfant ?

• Réponse : Madame, une patiente porteuse de prothèse valvulaire cardiaque doit prendre régulièrement des anticoagulants. Or les anticoagulants pris par voie orale ont un effet tératogène sur l'embryon. On avait auparavant un protocole qui tendait à arrêter les anticoagulants oraux et mettre le patient sous héparine ou ses dérivés afin d'éviter le développement d'anomalies congénitales chez l'embryon. Ce protocole s'est révélé dangereux pour la mère.

E mail : nasssr@link.net