Protocole de coopération entre le ministère de la Jeunesse et l’Académie de la recherche scientifique

Ghada Choucri Mercredi 30 Octobre 2019-15:57:01 Jeunesse
Protocole de coopération entre le ministère de la Jeunesse et l’Académie de la recherche scientifique
Protocole de coopération entre le ministère de la Jeunesse et l’Académie de la recherche scientifique

Le ministre de la Jeunesse et du Sport, Dr Achraf Sobhi, a signé dimanche dernier un protocole de coopération avec l'Académie de la recherche scientifique et technologique dans le domaine de la créativité et l’entrepreneuriat.

La signature du protocole s’est déroulée au Centre égyptien des expositions et conférences internationales. C’était en marge du 6ème Salon international de l’innovation du Caire,  organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique du 24 au 25 octobre, sous l’égide du Président Abdel Fattah Al-Sissi.

Dr Sobhi a expliqué que le protocole est axé sur l’innovation et l’entrepreneuriat et vise à parrainer les meilleurs projets dans ce domaine. Et qu’il s'inscrit dans le cadre de l'intérêt qu'accorde l'Etat à la formation et l'autonomisation des jeunes sous la houlette du Président Al-Sissi.

« Le protocole reflète la stratégie du ministère relative aux jeunes, leur formation et habilitation constitue un des axes principaux de cette stratégie », a-t-il poursuivi.

Selon le ministre de la Jeunesse et du Sport, soutenir financièrement et logistiquement les projets d'entrepreneuriat des jeunes afin de les concrétiser constitue la nouvelle tendance du ministère, en plus de les former et de les habiliter, et ce en collaboration avec les différents ministères et institutions et les diverses parties concernées par la jeunesse.

Selon Dr Achraf Sobhi, le ministère a formé  plusieurs cadres tant sur le plan scientifique que professionnel conformément aux nouveaux outils et moyens, en partenariat avec les maisons d'expertise internationales dans le domaine de l'entrepreneuriat.

« Le ministère a également créé des Incubateurs pour les projets d'entrepreneuriat, et ce dans le cadre du suivi des développements mondiaux en faveur de la jeunesse. Les petites entreprises et la créativité sont la clé du développement des sociétés », a-t-il ajouté.

Dans son allocution, le ministre a également  indiqué que les projets que réalise le ministère visent à dynamiser le rôle que jouent les jeunes dans le pays et à les soutenir dans les différents domaines afin qu’ils changent de mieux en mieux leur style de vie en vue d’ancrer en eux  les valeurs d'appartenance et de citoyenneté. Et de rappeler que les jeunes sont des piliers de la société.

Le protocole vise en outre, a-t-il dit, à créer des emplois durables au profit des jeunes, à renforcer en eux la culture de l'entrepreneuriat et à les aider à développer leurs compétences afin qu’ils réussissent dans leurs projets.

A noter qu’en vertu du protocole de coopération, dix centres de formation à l'entrepreneuriat seront créés dans dix gouvernorats, et les projets des jeunes formés dans ces centres seront évidemment soutenus.

Ces incubateurs s'intéresseront bien sûr aux projets technologiques, ce qui va de pair avec le changement vers une société numérique, mais aussi aux projets agricoles et d'emballage.

Il importe de souligner que le protocole n'a pas oublié les jeunes femmes qui bénéficieront elles aussi d’un intérêt approprié.

en relation