Nestle

Ramadan fait son grand retour

Marwa Mourad Mardi 14 Mai 2019-14:47:45 Chronique et Analyse
Ramadan fait son grand retour
Ramadan fait son grand retour

Le mois du Ramadan, constitutif des cinq piliers de l’islam, fait son grand retour. Le mois des profits vous est venu. C'est un visiteur brillant qui apporte des bienfaits innombrables. Pendant ce mois, on ne voit que des adorateurs inclinés, des gens qui lisent le Coran en s'abaissant devant Allah et en pleurant. Que savoir de ce mois béni, de ses dates, de ses obligations et de ses interdits ? Là-dessus des réponses en quelques questions pour connaître l’essentiel.

 

 

Qu'est-ce-que le Ramadan ?

Le Ramadan, neuvième mois du calendrier hégirien (musulman), est un mois béni – et non sacré – durant lequel le Coran a été révélé au Prophète Muhammad par l’archange Gabriel. Le jeûne de ce mois est ordonné aux musulmans en ces termes dans le livre sacré : « Ô vous qui croyez ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit à ceux qui vous ont précédés. Peut-être serez-vous pieux ? » (Sourate 2, verset 183).
Le jeûne vient remémorer aux musulmans cette révélation mais aussi purifier son corps et son âme. Le Ramadan est une également occasion de se rapprocher de Dieu et de se soucier du sort des plus démunis.

Pourquoi les dates du Ramadan changent-ils d’une année sur l’autre ?

Le calendrier islamique est un calendrier lunaire, fondé sur les rotations de la Lune autour de la Terre. Le calendrier chrétien (ou grégorien) est fondé sur la révolution de la Terre autour du Soleil. Ainsi, l’année chrétienne compte 365 jours et un quart de jour tandis que l’année musulmane compte 12 mois, dont chacun varie entre 29 et 30 jours.
De ce fait, chaque année, le mois de Ramadan commence 11 jours plus tôt que l’année précédente, par rapport au calendrier chrétien qui est d’usage en France.

 

Comment sont déterminées les dates du jeûne ?

Suivant le calendrier musulman, le mois du Ramadan est précédé du mois de Chaabane et est suivi du mois de Chawwal. Traditionnellement, le début du Ramadan est déterminé par l'apparition du croissant lunaire le 29e jour au soir de Chaabane.
Il est toutefois possible que des conditions météorologiques empêchent l’apparition du croissant lunaire. Dans ce cas, le Prophète recommande de compléter le mois de sorte à ce qu'il compte 30 jours : « Jeûnez dès que vous voyez le croissant et rompez le jeûne dès que vous le revoyez. Mais s'il se cache à vos regards, que Chaabane soit de 30 jours. » Le jour qui suit est considéré de facto le premier jour du Ramadan. Il en va de même pour la détermination du dernier jour du jeûne et en conséquence de l’Aïd al-Fitr.

 

 Comment les dates peuvent-elles être connues à l’avance ?

Les connaissances en astronomie ont considérablement évolué depuis l’avènement de l’islam. Les astronomes sont aujourd'hui à même de calculer, à la seconde près, le moment, la durée de l’apparition de la Lune dans le ciel de chaque pays tout au long de l’année. Des calculs sont effectués et ces données sont enregistrées à l’avance et mis à la disposition du public. Il est donc scientifiquement possible de savoir le début de chaque mois lunaire quel que soit l’état du ciel pour les prochaines années.

A quelles dates débute et finit le mois du Ramadan cette année ?

Le calendrier musulman unifié fondé sur les calculs annonce un mois de jeûne étalé sur 29 jours avec un début du mois de Ramadan 1440/2019 fixé au lundi 6 mai et une fin fixée au lundi 3 juin. En conséquence, la fête de l'Aïd al-Fitr, correspondant au premier jour du Chawwal, est prévue pour le mardi 4 juin.

Qui peut être exempté de jeûne ?

L’observance du mois du Ramadan est obligatoire pour toute personne, hommes et femmes pubères en pleine possession de leurs moyens physiques. Ce jeûne n’est ainsi pas obligatoire pour les enfants de même que pour les personnes en mauvaise santé et souffrantes de maladies chroniques. Il leur est même recommandé de ne pas jeûner, la préservation de la santé étant une obligation en islam.
En ce sens, le Ramadan n’est pas non plus obligatoire pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Celles qui ont les menstrues et les lochies (les saignements après l’accouchement) en sont aussi dispensées. Les voyageurs peuvent aussi s’autoriser à ne pas jeûner.
Toutefois, les jours non effectués doivent être rattrapés, idéalement dans l’année. Pour ceux et celles qui sont dans l’incapacité de le faire, il conviendra de nourrir un pauvre par jour non jeûné ou de donner l'équivalent en argent.

 

A combien s’élève la zakat al-fitr ?

Depuis le passage à l’euro en 2002, la zakat al-fitr était fixée par les organisations musulmanes en France à 5 € par personne. Elle est passée en 2018 à 7 €. Une revalorisation conséquente qui s’explique principalement par l’inflation tirée par la hausse du prix des matières premières ces dernières années en France. Par ailleurs, en Egypte, Dar Al-Ifta a fixé zakat al-fitr en 2018 à 13 L.E par personne.

Quand et à qui faut-il verser la zakat al-fitr ?

L’aumône du Ramadan doit être versée avant la prière de l’Aïd al-Fitr. Elle peut être payée dès le premier jour du mois afin de faciliter son acheminement et sa redistribution. La zakat al-fitr est destinée par ordre de priorité aux pauvres à proximité, puis aux plus éloignés. Pour cela, elle peut être confiée à une mosquée qui se charge ensuite de la redistribuer ou être versée à une association humanitaire de son choix.

en relation