Raphaël Varane, comme un symbole

Test Acount Lundi 09 Juillet 2018-12:35:07 Mondial 2018
Raphaël Varane
Raphaël Varane

Buteur en devançant Stuani de la tête sur un coup franc botté par Griezmann, Varane a effacé le douloureux souvenir de 2014.

Le 4 juillet 2014, la France s’inclinait 1-0 en quart de finale de Coupe du monde, au Brésil, face au futur champion du monde, l’Allemagne. Mats Hummels avait marqué le but de la victoire à la 12ème minute de jeu, de la tête, après avoir « mangé » Raphaël Varane – 21 ans à l’époque – dans les airs. Un duel perdu qui est resté dans la mémoire collective. En marquant de la tête, en quart de finale du Mondial russe face à l’Uruguay, le défenseur du Real a effacé ce mauvais souvenir. Elégant, rapide et à l’aise dans la relance, Varane est perçu comme un défenseur propre. Un défenseur qui va davantage chercher à éviter le duel, par sons sens de l’anticipation, plutôt que d’aller au contact direct. Lorsqu’on évoque son manque d’agressivité, ce duel perdu face à Hummels en 2014, est alors systématiquement avancé.

Au Real Madrid, le natif de Lille fait la paire avec un monstre d’agressivité et de vice, Sergio Ramos. Durant les quatre années, qui ont séparé le Mondial brésilien du russe, Varane a remporté trois Ligues des Champions (il a remporté sa première juste avant la Coupe du Monde 2014, ndlr). Dont les deux dernières dans la peau d’un titulaire indiscutable sous les ordres de Zinedine Zidane après avoir rayé Pepe de la carte.

en relation