Rions à la journée de la blague !

Ingi Amr Dimanche 01 Avril 2018-15:13:31 Chronique et Analyse
Rions à la journée de la blague !
Rions à la journée de la blague !

Le premier avril est la journée de la blague. Une invitation à rire et à laisser tomber tout ce qui nous inquiet. En fait, les Egyptiens adorent les blagues. Même dans les pires conditions, ils optent pour la blague à tel point que celle-ci constitue un «thermomètre» de l’humeur des masses. Une fois les blagues sont peu nombreuses, l’on peut juger que les Egyptiens sont en «dépression»!

 

Dans le temps, les blagues disaient ce que les «langues» ne pouvaient pas dire surtout dans les périodes d’oppression et de despotisme. Heureusement maintenant le seuil des libertés s’est beaucoup élevé et par conséquent celui des blagues aussi. Depuis les années 50, une phrase était trop connue: «Ne parle pas de politique ». Pourtant, cette règle ne s’appliquait pas dans le monde de blague. Dans leurs blagues, les Egyptiens critiquaient tout. Social, économique, politiques et même gouverneurs.

Une fois la Révolution de janvier a éclaté, elle donne un grand élan au comique. Les pancartes levées au sein de la Place Tahrir faisaient parfois rire à perdre haleine. L’on avait rendez-vous avec une génération tout à fait nouvelle, tout à fait audacieuse, tout à fait sans seuil pour ses rêves ou ses ambitions, n’ayant point peur de qui que soit.

Depuis la Révolution de janvier, tout le monde commence à parler de politique. Ce domaine qui était, le long des années, un tabou. Et puisqu’on parle, on dit des blagues. Ces dernières critiquaient tout: le régime Moubarak, les «Folouls» (les pro-Moubarak), les Frères, les révolutionnaires, «le parti du canapé» (les masses passives), les sit-ins et les grèves, les manifestations répétées... Notons que les blagues les plus amères se sont lancées durant l’année où les Frères étaient au pouvoir. Actuellement, vu le rythme accéléré de notre vie quotidienne, l’humour devient virtuel. L’on n’entend plus l’ancienne question «As-tu entendu la plus récente blague?». Les blagues sont diffusées, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sur les réseaux sociaux. D’un seul click, on rit, on partage, on laisse encore son commentaire. Nous vivons donc dans l’ère de la E Blague.

En ligne, les blagues touchent à tous les domaines. Sur le quotidien social: détérioration de l’enseignement, mariage et célibat. Sur l’économie: libéralisation de la monnaie et flambée des prix. Sur la politique: nouvelles lois et questions d’opinion publique. La vie quotidienne: climat, trafic et aussi  sur les émissions et les talk-shows… En fait, la blague est dans la majorité des cas accompagnée de critique, surtout quand il s’agit de politique ou de questions d’intérêt public.

Des blagues sont lancées sur le climat par exemple,la récente vague de chaleur a laissé ironiser: «Que vient faire l’été en mars?». Les conditions économiques sont aussi tournées en dérision. La Banque Centrale a laissé flotter la livre. Depuis cette décision le dollar est monté en flèche. On lit alors des blagues comme «Ils ont laissé flotter la livre mais la pauvre a plongé!». Pour dire que le billet de 200 L.E. est vite dépensé, que ça s’envole, une blague dit: «Les 200 L.E. sont l’espèce la plus rapide d’oiseaux»!

Et ça ne finit pas. Tout passe pour une blague. Tout est partagé, tout le monde commente. L’humour est maintenant servi en ligne et l’on a tout le temps l’opportunité de rire.

Et le rire a ses vertusdont nous devons profiter. Le rire est un exercice musculaire complet. C’est une véritable gymnastique interne. Rire met en jeu une douzaine de muscles du visage: ceux des paupières, des lèvres, des pommettes et du cou. Il s’agit aussi d’un massage bénéfique pour la peau, puisqu'il accélère la circulation au niveau des capillaires.

En riant, le cœurbat plus vite et les vaisseaux se dilatent: tout le système vasculaire est stimulé. Cette activité se propage ensuite à l’abdomen, provoquant des contractionsaccélérant la production de sucs gastriques et d’enzymes nécessaires à la digestion.

Pendant le rire, le diaphragme (muscle qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale), monte et descend en augmentent la quantité d'air pénétrant dans les poumons et par suite le taux d’oxygènedansle sang. D’après les psychothérapeutes, le rire a la même efficacité que «des sports comme l'aérobic et le jogging». D’ailleurs, les experts indiquent aussi que le rire a des vertus anti-âge et immunitaires. Les glandes surrénales sécrètent des catécholamines, des hormones qui chassent l'anxiété, impliquées également dans le bon fonctionnement du système immunitaire.

De plus, une bonne rigolade en fin de journée vous fera dire adieu à l’insomnie. La stimulation d’un neurotransmetteur, la sérotonine, influe sur la qualité de l’endormissement. Le rire est aussi une bonne cure pour le mal de tête et les angoisses du quotidien. Puisque rire devient remède, en voici la posologie. Rions au moins trois fois par jour pendant trois minutes ! Une scène d’un film comique, une partie d’un spectacle de notre humoriste préféré. Bref, rions! En plus, c’est contagieux!

en relation