Seulement en Egypte... un masque en papyrus

Nevine Ahmed Vendredi 10 Juillet 2020-20:53:53 Chronique et Analyse
Seulement en Egypte... un masque en papyrus
Seulement en Egypte... un masque en papyrus

Originaux, rigolos... fabriqués à la maison, spéciaux ou signés exclusivement pour incarner une culture ou un trait caractéristique d'un pays quelconque, les masques sont devenus une nécessité pour éviter la transmission du nouveau virus aux personnes qui nous entourent. En Egypte, un guide touristique a fabriqué un masque qui n’est que la meilleure incarnation de la civilisation égyptienne.

En pleine épidémie de coronavirus, on rivalise de créativité pour montrer au monde un visage insolite ou caractéristique. « Montre-moi ton masque, je te dirai qui tu es », des paroles qui s'appliquent bien à notre guide touristique, originaire de Louxor. Saïd Waziri a travaillé sur l'invention d'une idée inédite pour soutenir le tourisme en Egypte, et ce, après l’impact du virus sur ce secteur, non seulement en Egypte, mais dans le monde entier.

Il a donc pensé à inventer et à fabriquer des masques à l'égyptienne. Ainsi, Saïd a-t-il présenté un masque fabriqué de papyrus, réutilisable pour une durée de plus d'un mois.

Les consignes du ministère de la Santé sont claires : il faut porter un masque à chaque fois vous êtes hors de la maison ou si vous vous rendez à votre travail, au supermarché ou n'importe où, a rappelé Saïd Waziri.

Il a ajouté qu'il avait présenté plusieurs produits fabriqués à partir du papyrus, notamment après la propagation du coronavirus.

« Plusieurs personnes ont présenté des masques portant des photos, d'autres ont fabriqué des masques faits de coton, notamment pour faire face à la chaleur pendant les journées d'été », a-t-il indiqué, en expliquant que ces inventions de masques l'ont inspiré pour présenter ce masque fait de papyrus. « J'achète ce papyrus au gouvernerat de Béheira, puis je commence à retirer la matière sucrée qui se trouve dans la plante. Les papiers sont ensuite soumis à un processus de pressage, puis de découpage sous forme de masques. La dernière étape est de dessiner les signes pharaoniques sur les masques pour leur donner, en plus du papyrus, un aspect purement égyptien », a-t-il indiqué. Saïd Waziri est partenaire dans son projet avec un de ses amis.

Lors d’une conférence de presse, Waziri a révélé qu'il existe des masques portant des signes comme l'oeil d'Horus, Isis ou le scarabée et d'autres signes pharaoniques. Il affirme que les responsables et les gens ont largement apprécié son travail et ont été fiers de ce travail intéressant. « Les travailleurs du secteur touristique sont la catégorie la plus large à s’intéresser à ce masque », a-t-il ajouté en soulignant que ses masques sont conformes aux critères du ministère de la Santé.

C'est un bon moyen de propagande touristique, a affirmé Waziri, en soulignant que le coût du masque, à partir de l'achat du papyrus et jusqu'à la dernière étape de fabrication, s'élève à 24 LE. et est vendu à 25 LE.

 

Encadré 

 

Un masque pour une promotion pas comme les autres !

 

Le comité des parents responsables des questions relatives aux étudiants de Terminale du Lycée Français du Caire, ont eu une idée géniale pour donner un peu de gaité aux bacheliers de l'année scolaire 2020, qui ont vu les cérémonies de remises des diplômes et de graduation annulées à cause de la pandémie de Covid-19.

Ainsi, le dit comité a-t-il préparé- en plus du fameux foulard de promotion- un box de petits cadeaux souvenir aux élèves. Dans le box, en plus d'un T-shirt, d'un verre et d'une photo de la promotion, il y avait aussi... un masque. Mais pas n'importe quel masque. Un produit spécialement fait pour les bacheliers du LFC, sur lequel est imprimée la mention « Promo 2020, certains ont une histoire... Vous avez marqué l'histoire ».

en relation