Sports d’hiver : Les fractures du crâne sont fréquentes chez les jeunes enfants

Ghada Choucri Mercredi 30 Octobre 2019-15:55:17 Jeunesse
Sports d’hiver
Sports d’hiver

Les adolescents ont plus de risque de souffrir de blessures intra-abdominales. Une étude de l'école de médecine de l’Université du Massachusetts montre que les enfants les plus jeunes ont plus de risque de souffrir de fractures du crâne ou du visage lorsqu’ils pratiquent le ski ou le snowboard.

Des blessures souvent graves

“Nous avons constaté que le type de blessure varie selon l’âge”, explique Robert J. McLoughlin, co-auteur de l’étude. L’équipe de recherche a analysé les données récoltées concernant 845 admissions d’enfants dans des hôpitaux pour des blessures liées aux sports d’hiver, comme le ski ou le snowboard. La moitié des jeunes ont dû subir une opération chirurgicale importante, et dans presque un quart des cas, ils souffraient de blessure intra-crânienne. Les fractures des membres inférieurs représentaient 28,7% et 15,5% pour les membres supérieurs.

Des différences entre les jeunes enfants et les adolescents

Les chercheurs ont constaté que les enfants scolarisés en école primaire ont des risques plus élevés d’être atteints de fracture faciale ou crânienne, en comparaison aux enfants plus âgés. “Les blessures à la tête sont probablement dues à la luge, tête la première ou non, sans casque”, analyse Jeremy Aidlen, co-auteur. Les collégiens et lycéens souffrent plus fréquemment de blessure intra-abdominale. Pour les chercheurs, cela pourrait être lié au fait que ces jeunes ont plus de comportements à risque, en pratiquant par exemple les bosses ou le saut à ski. “Ces blessures peuvent être très sévères et devraient attirer l’attention de tout parent dont l’enfant pratique ce type de sports”, souligne Robert J. McLoughlin.

“Ils ne sont pas invincibles”

“Nous aimerions voir un usage plus répandu des casques, prévient Robert McLoughlin. Les enfants plus âgés doivent aussi connaître les risques associés à certaines activités qu’ils pratiquent, et savoir que même s’ils portent un casque, ils ne sont pas invisibles.” Lors des sports d’hiver, les blessures concernent les plus jeunes comme les plus vieux. D’après Médecins de montagne, une association qui rassemble les médecins généralistes installés dans des stations de ski, 144 000 personnes blessées ont été prises en charge au cours de la saison 2017-2018.

en relation