Sur la plage pour se détendre

Ingi Amr Dimanche 04 Août 2019-14:44:53 Chronique et Analyse
Sur la plage pour se détendre
Sur la plage pour se détendre

L’été est la période de l'année que la plupart des ménages attendent pour partir en voyage.  Des vacances au bord de la mer ne sont pas uniquement une nécessité pour que les petits s’amusent, mais ils sont importants pour que les grands regonflent leur moral et rechargent leur batterie.

 

 

Un séjour sur une plage est un synonyme de détente. En fait, passer quelque temps au bord de la mer est sans doute un moyen de booster son humeur en mettant de côté le stress de la vie quotidienne.

Rien ne regonfle le moral  comme une bonne dose d’air iodé. C’est donc à la plage qu'il faut se rendre. S’allonger devant la mer, respirer calmement l’air frais au bord de la plage, se promener sur le sable, écouter le son des vagues, c’est un plaisir à ne pas rater.

Un tel séjour est capable de réduire le stress de toute une année de travail.

 

Au bord de la mer, l’air est riche en oxygène, ce qui est idéal pour ventiler les poumons et absorber les ions négatifs. Ceci  un effet anti-stress. Après une balade en bord de mer, votre moral sera plus positif. En respirant l'air iodé de la mer, le stress sera réduit et vous vous sentirez bien. Il suffit de regarder la mer, d’écouter le bruit des vagues pour se sentir apaisé.

C’est ainsi que des vacances en bord de mer peuvent recharger vos batteries et avoir un bon impact de relaxation. En fait, les chercheurs indiquent que «l'espace bleu» influe sur le cerveau comme s'il est hypnotisé. Le bruit des vagues, de l’eau, les odeurs de sel, les alentours paisibles et naturels permettent de s’évader, de se relaxer, mais également de refaire le plein d’énergie.

Un séjour est aussi bon pour la santé. Les vertus de la mer sont nombreuses. Ce qu’elle apporte de positif pour la santé est surprenant. Passer quelque temps au bord de la mer n’est pas uniquement un moyen de se détendre et de mettre de côté le stress de la quotidienneté, mais c'est aussi une cure : eau, sable, soleil, vague… tout aide à se sentir mieux.

L’eau de mer améliore la circulation sanguine, vu sa forte concentration de minéraux. Elle est aussi capable de soulager les symptômes du rhume et de la grippe, ainsi que pour traiter la bronchite et la sinusite. L’inhalation de chlorure de sodium, ou sel de l’eau de mer, contribue à liquéfier le mucus et traiter les problèmes pulmonaires.

En fait, l’eau de mer contient les mêmes éléments vitaux qui se trouvent dans le corps humain. Ces éléments comprennent les vitamines, les sels minéraux, les oligo-éléments et des acides aminés. L’eau de mer est aussi riche en micro-organismes qui produisent des antibiotiques bénéfiques et des substances antibactériennes.

L’eau de mer régénère notre peau avec des minéraux. En particulier le magnésium qui améliore son hydratation, ainsi que son aspect général.

L’eau de mer peut réduire l’inflammation et aider à guérir certaines maladies de la peau. Le sel aide à éliminer les toxines de la peau et agit comme un exfoliant naturel qui élimine les cellules mortes et favorise la production d'autres nouvelles.

 

Eté rime avec soleil. En fait, c’est à partir du soleil que nous obtenons 90% de nos besoins en vitamine D. C’est vrai qu’une extra exposition au soleil est un risque mais les rayons du soleil ont des avantages. Quand notre peau est exposée directement au soleil, notre corps fabrique de la vitamine D, un outil essentiel qui aide à l’absorption de calcium et de la construction des os solides.

Selon des études, 10 minutes d’exposition au soleil sont suffisantes pour fournir la dose quotidienne de vitamine D.

En écoutant le bruit des vagues, une  région du cerveau (cortex préfrontal, associé à différentes fonctions cognitives) est stimulée. C’est un son qui réduit le stress, favorise un rétablissement et peut diminuer les sensations de douleur.

Le sable est un "peeling" gratuit et naturel. Il nettoie la peau et la rend toute douce. De plus, la plante des pieds présente plus de glandes sudoripares et de terminaisons nerveuses par centimètre carré que toute autre partie de votre corps. C’est pourquoi, marcher à pieds-nus sur le sable stimule ces points.

Rien ne booste l’humeur comme l’air iodé au bord de la mer. L’air marin est soumis à une pression atmosphérique supérieure à la moyenne. Il est donc naturellement enrichi en oxygène, et en ions négatifs. Ces ions sont des particules fines, bénéfiques pour notre corps, qui permettent à notre organisme de mieux résister aux agressions quotidiennes (stress, fatigue, douleur). L’iode par exemple, fait partie de ses ions négatifs, et participe à la stimulation de la fabrication d’hormones thyroïdiennes.

Ces ions sont concentrés dans l’eau et les algues. Ils permettent d’obtenir un air plus pur et plus sain que celui des villes. Le taux de concentration de ces ions serait 62 fois plus important en bord de mer qu’en ville !

Les vagues qui se brisent doucement, les rayons du soleil, le sable qui s’étend le long de la côte… C’est tout un tableau paradisiaque dont il faut profiter. Tous rendent une journée au bord de la mer au delà d’une détente. Il s’agit d’une cure, d’un remède.

 

Prendre soin de ses cheveux en été

Entre le soleil, le sel, le sable et le chlore, nos cheveux sont bien malmenés l’été. C'est pourquoi, pendant les vacances, il faut adopter des soins spécifiques, qui commencent dès la plage jusque sous la douche, et même la nuit, pour soigner la crinière et lui redonner toute sa splendeur.

Avant de procéder à un soin pour les cheveux, il faut en savoir la nature.  Sont ils secs, gras, crépus ? Cette information aide à choisir les soins les plus adaptés.

Sous le soleil, il importe de protéger les cheveux. Or un filtre anti UV est aussi indispensable à nos cheveux qu'à notre peau. En effet, le soleil a des effets néfastes et a tendance à rendre la fibre capillaire poreuse et la dessèche.
Alors pour éviter l'effet "paille" redoutable de la fin de l'été à cause de toutes les agressions extérieures (soleil, sable, eau salée...), on applique avant l'exposition une protection solaire : une huile protectrice spéciale cheveux qui va renforcer la fibre capillaire pour la protéger des mauvais rayons du soleil, et lui offrir brillance et vitalité. Comme pour la crème solaire que l’on s’applique sur la peau, on renouvelle l’application de ces soins solaires toutes les deux heures et après chaque baignade.

Avant le grand plongeon, on vaporise un soin protecteur à base de cire, qui va gainer les cheveux et limiter les agressions sans étouffer la fibre capillaire et qui s’élimine au
shampoing.

Si les cheveux sont très secs, on doit leur offrir un bain d’huile.

 

Bien choisir sa crème solaire

En préparant sa valise avant de partir en vacances au soleil, il ne faut pas oublier la crème solaire. Voici quelques conseils pour partir avec la bonne crème.

La crème solaire est indispensable à toute exposition au soleil, que ce soit sur la plage ou ailleurs. Pour bien choisir une crème, il faut d'abord savoir son type de peau. Ce dernier détermine l'aptitude à bronzer. Les peaux laiteuses ou claires bronzent légèrement, ce sont des peaux sensibles. Les peaux mates et très mates bronzent vite, ce sont des peaux dites normales. Notons que les enfants de moins de 15 ans ont une peau sensible.

En suite, il faut déterminer l'index UV. Il UV exprime l'intensité des rayons ultraviolets (A et B) émis par le soleil. Il varie selon la région, la saison et l'heure de la journée. Ces données modifient en effet la hauteur du soleil dans le ciel et donc la dangerosité des rayons.

Il existe 4 catégories de protection contre les UV : faible (6 à 10), moyenne (15 à 25), haute (30 à 50) et très haute (+ de 50).
L'indice de protection doit être mentionné sur la crème sous le sigle IP, FPS ou encore SPF. Ce nombre correspond à l'indice de protection contre les UVB.
Pour être efficace, la protection contre les UVA doit représenter 1/3 de la protection UVB.
Bien que résistant à l'eau, la crème Waterproof a tout de même une efficacité réduite en cas de contact avec l'eau ou de transpiration intensive. Pour les séjours à la mer, il est conseillé de choisir une crème solaire résistante à l’eau.


Les crèmes solaires sont disponibles sous différentes textures. On en trouve en sprays, sous forme de lait, de lotion, de crème ou de stick. En principe, c’est le mode d’application ainsi que la zone d’application qui détermine le choix de la texture de la crème solaire. Ainsi, pour la protection du visage, une crème conviendrait parfaitement tandis que pour les lèvres, un stick reste le plus adapté.

 

Comment protéger ses yeux du soleil ?

Pour bien choisir des lunettes de soleil, avec ou sans correction optique, vous devez considérer 3 points dans le choix de vos verres solaires :

·         le filtre UV

·         l’intensité de la teinte

·         la qualité des verres

Le filtre UV

Attention, tous les verres solaires ne filtrent pas 100% des UV !
Pour les reconnaître, ils doivent comporter une mention écrite « 100% UV ». Les mentions « UV400 », « E-SPF 50 » indiquent une performance de filtre supérieure.
Ces mentions sont indiquées par le fabricant.
Pour les verres solaires correcteurs : votre opticien vous le précisera à la commande.

Sans filtre UV, vous risquez de générer l’effet inverse de la protection solaire souhaitée !
En effet, une teinte protège de l’éblouissement, c’est-à-dire qu’elle diminue l’intensité lumineuse. Ainsi, derrière vos verres solaires, la pupille se dilate car elle varie en fonction de la quantité de lumière, c’est alors qu’elle laisse passer plus d’UV…

L’intensité de la teinte

Plus un verre est foncé, plus il diminue la quantité de lumière pénétrant dans l’œil. Son action n’est donc pas sur les UV mais sur l’éblouissement.
Des normes européennes définissent 5 classes de verres teintés : 0 étant le plus clair et 4 le plus foncé.
Sachez que la
couleur des verres solaires n’influe pas sur la protection UV : gris, brun, vert.

La qualité des verres solaires

Même sans correction, il existe différentes qualités optiques de verres solaires. Il est recommandé d’acheter ses lunettes de soleil chez un professionnel de la vision (opticien), et de demander la présence certifiée d’un filtre UV, avec la garantie du fabricant.

en relation