Tchad : La quatrième République est entrée en vigueur

Dalia Hamam Dimanche 06 Mai 2018-15:11:33 Bonjour l'Afrique
Le président tchadien Idriss Déby (à droite) accueille le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson au Palais présidentiel à N'Djamena le 12 mars 2018
Le président tchadien Idriss Déby (à droite) accueille le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson au Palais présidentiel à N'Djamena le 12 mars 2018

Le président tchadien Idriss Déby a signé vendredi à N'Djamena l'ordonnance portant création de la 4ème République lors d'une cérémonie solennelle, affirmant qu'elle impliquait "des comportements nouveaux et vertueux".

"L’entrée en vigueur effective de la nouvelle constitution consacre la refondation de notre Nation qui se veut plus ambitieuse et plus forte", a affirmé le chef de l'Etat qui, avec ce texte et la 4ème République qu'il instaure, voit ses pouvoirs renforcés. Critiquée par l'opposition, "la nouvelle constitution qui entre dans sa phase matérielle est le parfait condensé des aspirations et attentes du peuple", a cependant affirmé Idriss Déby.

Selon lui, la nouvelle république "est bâtie sur des valeurs fortes qui imposent des attitudes, des pratiques et des comportements nouveaux et vertueux".

Car "je reconnais volontiers que de nombreuses personnes ont bâti des fortunes importantes sur la base du détournement et de la corruption", a-t-il dit, ajoutant: "Je vous assure, mes chers compatriotes, que cette machine de l’enrichissement illicite et immoral va cesser de fonctionner quelle que soit sa marque et sa puissance".

Au pouvoir depuis 1990, le président Déby a par ailleurs demandé "le concours des partenaires financiers" pour organiser les élections législatives repoussées depuis 2015, dont il a confirmé qu'elles devaient bien se tenir en novembre 2018.

Une date qu'il sera "difficile de tenir" sans l'aide de la communauté internationale, "étant donné la modicité de nos moyens", a-t-il affirmé.

en relation