Timidité: A la recherche des origines

Ingi Amr Dimanche 01 Décembre 2019-13:47:51 Chronique et Analyse
Timidité: A la recherche des origines
Timidité: A la recherche des origines

Si vous êtes du type discret, vous êtes sans aucun doute familier avec le stress qu'engendre le fait de devoir prendre la parole en classe ou la pression provoquée par le fait de ressortir du lot dans un groupe d'individus. Peut-être vous considère-t-on comme quelqu'un de docile ou, pire, de coincé, mais vous connaissez la vérité: vous êtes simplement timide. Mais d'où vient la timidité? Est-on timide de naissance ? Est-ce notre éducation qui nous rend timoré ou bien quelque événement traumatisant ?

 

Les recherches scientifiques dans le domaine de la timiditésont de plus en plus nombreuses, et nous les suivons de très près. Bien qu’aucun gène de la timidité n’ait pu être identifié, certaines recherches indiquent l’existence de prédispositions à la timidité. Selon Jérome Kagan, de l’Université de Harvard, 15 à 20% des enfants naîtraient avec une telle prédisposition. Ces enfants présenteraient un profil neurochimique particulier ; leur amygdale cérébrale serait particulièrement sensible aux situations stressantes.

Ainsi certaines personnes naissent probablement plus impressionnables que d’autres. Mais la timidité ne peut s’expliquer uniquement par un héritage génétique. En réalité, la dimension physiologique de la timidité est plus un amplificateur que la cause proprement dite.

Certaines personnes lient leur timidité à un défaut physique, mais cette explication paraît insuffisante. La preuve en est qu’on peut provoquer une crise d’intimidation en soulignant non les défauts mais les qualités d’une personne. On peut être timide de sa beauté ou de sa réussite autant que de sa laideur ou de son échec. Le véritable noeud de la timidité est la vulnérabilité au regard de l’autre.

L’environnement familial dans lequel un enfant évolue exerce une influence incontestable sur le développement de sa timidité.

Si vos parents sont eux-mêmes timides, il y a de fortes chances qu’ils vous transmettent leurs angoisses et leurs schémas comportementaux.

Des parents trop sévères et rigides peuvent provoquer la timidité de leur enfant. Mais l’inverse est tout aussi vrai : des parents qui complimentent ou idéalisent excessivement leur enfant. Dans les deux cas, on assiste à une répression du désir de l’enfant, lequel s’incline devant le désir castrateur ou flatteur du parent qui projette sur lui un idéal élevé.

Des parents instables ou distants peuvent être encore plus déstabilisants que des parents castrateurs. Les enfants dont les efforts de communication rencontrent des réponses irrégulières, incohérentes ou imprévisibles éprouveront des difficultés à gérer une relation et à s’affirmer.

Freud interprète la timidité comme une peur d’abandon. Cette peur s’exprime de manière normale à certains stades du développement, au cours de la petite enfance et durant l’adolescence. Si la timidité subsiste de manière vivace à l’âge adulte, c’est probablement qu’il y a quelque chose à dénouer.

Il est conseillé que les parents laissent leurs enfants dès que possible voler de leurs propres ailes, de ne pas parler à leur place en présence d’autres personnes, de les mettre en relation, de vivre en grands groupes à certains moments sans jamais forcer l’enfant au contact.

Pourtant, un événement traumatisant peut inhiber. Une humiliation subie en présence d’autres personnes. Une moquerie publique. Un échec douloureux. Une remarque blessante. Une rupture inexpliquée. Certains événements peuvent laisser des traces et engendrer une timidité durable. (source timidite.info)

La timidité comporte ses bons et ses mauvais côtés. La solution consiste simplement à prendre le contrôle de ce qui vous pousse à être réservé.

 

Ce que les timides ont en commun

Les personnes timides partagent certaines caractéristiques ou ont en commun quelques façons d'agir.

Les timides se sentent mal à l'aise en présence d'étrangers. Ce qu'ils détestent par-dessus tout, c'est de devoir socialiser au sein d'un groupe. La plupart du temps, ce qui se produit est que les personnes timides oublient leurs forces lorsqu'ils se retrouvent dans des situations qu'elles considèrent comme accablantes."

Les gens timides ont une grande capacité d'écoute. Ils observent beaucoup, ce qui les rend des personnes avec une excellente capacité d'écoute et, conséquemment, d'excellents amis, collègues de travail et partenaires de vie. Ce n'est pas parce qu'une personne est timide qu'elle n'est pas à l'unisson dans des situations sociales. Au contraire,  cela peut effectivement devenir une de leurs forces puisqu'ils deviennent l'observateur de ce qui se passe dans la pièce.

Les gens timides ne sont pas toujours silencieux, c'est simplement qu'ils prennent le temps de bien cerner et articuler leurs pensées. Les personnes timides sont immédiatement conscientes de leurs pensées mais en prenant le temps d'arriver à une pleine conscience, ces pensées peuvent être transformées de façon constructive.

 Bref, les personnes timides pensent avant d'ouvrir la bouche.

Les individus plus réservés doivent souvent redoubler d'efforts pour se faire remarquer, et c'est particulièrement vrai au travail. Toutefois, les gens timides sont souvent des leaders exceptionnels. En fait, bon nombre des personnes les plus puissantes du monde étaient considérées comme timides, par exemple le vénéré président des Etats-Unis, Abraham Lincoln, et des icônes hollywoodiennes comme Audrey Hepburn.(souce www.huffingtonpost.fr)

 

Conseils pour ne plus être timide

La timidité est un véritable supplice pour ceux qui en souffrent. Elle masque les talents des victimes. Elle les fait souffrir intérieurement. De plus, elle fait faire à la victime des choses bizarres et risibles aux yeux des tiers. La timidité peut engendrer le désespoir et même mener au suicide. Est-ce donc possible de ne plus être timide? Tout à fait !

Voici sans plus attendre 25 conseils pour vaincre une fois pour toutes la timidité.

1. Entretenir la confiance en soi

La timidité résulte d’un manque de confiance en soi. Lorsque vous êtes timide, vous vous considérez comme plus bas que les autres. Vous vous dites être faible et incapable. Vous avez toujours la sensation d’être inférieur aux autres et pensez ne pas être capable de faire ce qu’ils peuvent faire. Or, toutes vos pensées négatives sont infondées. Vous vous faites simplement du mal à vous-même. Pour que vous puissiez alors vaincre la timidité, veillez à ce que vous ne perdiez pas votre confiance en soi.

2. Combattre les peurs insensées

La timidité est marquée par des peurs insensées. Quand vous allez par exemple vous mêler à la foule, en classe ou au bureau, vous ressentez cette peur des autres dont vous ne connaissez vraiment pas l’origine. Quand on vous désigne pour prendre la parole, vous avez immédiatement le cœur qui bat la chamade. Dites-vous que ce sont les personnes qui font du mal qui ont quelque chose à se reprocher. Pas vous. Libérez-vous alors de toutes ces peurs irraisonnées qui vous empêchent d’être heureux dans la vie.

3. Apprendre à mieux vivre avec les autres

La timidité ne se vainc pas en vous isolant dans votre coin. Pour que vous puissiez combattre efficacement la timidité, vivez avec les autres. Ne refusez pas l’immersion dans la foule. Même si vous avez peur d’aller vers les autres, ne laissez pas cette peur vous dominer. Souvenez-vous que l’homme ne peut vraiment se réaliser qu’avec tous ses semblables. Ne refusez pas cette vie commune. Elle est en effet la source du bonheur.

4. Oser prendre la parole en classe

Votre timidité peut être ressentie pendant la période où vous êtes encore étudiant. N’attendez pas que vous intégriez le monde professionnel pour commencer à combattre la timidité. Prenez votre situation en main pendant que vous êtes encore un élève dans un collège ou dans un lycée. Pour ce faire, osez prendre la parole en classe. Si vous avez peur de trembler, poser une seule question par matière. Vous verrez ensuite que vous êtes capable de vaincre ce trac irraisonné au moment de prendre la parole et gagnerez ainsi en confiance en soi.

5. Oser donner son avis

Le problème avec les personnes timides, c’est qu’elles ont cette fâcheuse tendance à accepter tout ce que les autres leur disent. Pour que vous puissiez combattre efficacement la timidité, tâchez aussi de faire valoir vos idées et vos avis. Osez dire non, surtout lorsque les idées qu’on vous impose manquent de logique et de rigueur. Ne vous laissez jamais intimider. Ayez plutôt une forte personnalité.

6. Ne pas craindre les moqueries

Les personnes timides ont généralement peur que les autres se moquent d’elles. Quand il y a une personne qui commence à se moquer d’elles, elles tremblent, ont le visage tout rouge et se croient plus bas que terre. Pour que vous dépassiez votre timidité, ne craignez pas les moqueries des autres.

7. Savoir rire des railleries

La meilleure façon de faire taire les personnes qui se moquent de vous, c’est de rire de leurs railleries. Au moment opportun, rendez-leur la monnaie de leur pièce en vous moquant ouvertement d’elles, mais toujours en mettant tout cela sur le compte de la plaisanterie. En plus de réparer progressivement votre estime de soi, cette manière de faire vous permettra aussi de gagner l’estime des autres.

8. Ne pas se morfondre

Pour que vous puissiez vaincre la timidité et par là même connaître le bonheur et la sérénité, évitez de vous morfondre. En effet, le fait de trembler tout le temps en public, de se sentir inférieur aux autres, de subir tout le temps les moqueries peut remettre le moral à zéro. Malgré tout cela, ne perdez jamais espoir et ne tombez pas dans la dépression. Pour dépasser la timidité, dites-vous que vous êtes fort et que vous valez quelque chose.

9. Tisser des liens d’amitié

L’amitié est importante dans la vie. Le problème avec les personnes timides en effet, c’est cette manie de vivre seul dans son coin. Changez ce comportement en commençant par chercher un ami. Cet ami vous permettra en effet de mieux vivre au quotidien, de ne pas souffrir tout seul dans votre coin sans avoir personne à qui parler. Cet ami peut aussi devenir votre confident. Il saura vous écouter, vous rassurer et vous donner des conseils précieux lorsque vous êtes dérouté.

10. Parler

L’une des premières façons de combattre efficacement la timidité, c’est de parler. Quand on est timide en effet, on refuse de parler de peur de trembler devant la foule ou encore de dire des bêtises. Il est toutefois important de parler afin d’extérioriser tout ce que vous avez dans le cœur. C’est aussi l’une des meilleures façons de voir que vous êtes capables de contrôler vos émotions et de vous exprimer clairement.

11. Sourire

Si vous êtes une personne timide, ne cultivez pas cet air triste ou abattu. Au contraire, pensez à sourire. Veillez à un sourire rassurant et non à un sourire qui indique que vous acceptez tout ce que l’on vous impose. Ce sourire est gage de bien-être et de paix intérieure. Ne vous en interdisez surtout pas dans votre vie quotidienne. Pour les personnes timides, sourire les empêche de tomber dans le désespoir.

 

Timidité ou manque de confiance en soi?

La timidité et le manque de confiance en soi traduisent des peurs différentes... Peurs à l'origine de troubles du comportement ou de gêne sociale importante. Faisons le point sur les différences entre la timidité et le manque de confiance en soi.

La timidité est liée à des peurs basées sur les autres. De manière générale, la timidité se caractérise par la peur du jugement et du rejet. Une personne timide souffre de plusieurs peurs qui peuvent lui gâcher la vie. Elle craint le jugement des autres, elle a peur de ne pas être aimée, de ne pas être aimable, d'être désapprouvée, d'être seule et rejetée. Elle n'aime pas le conflit, refuse de montrer ses faiblesses et, par-dessus tout, a peur d'être blessée.

Le manque de confiance en soi implique des craintes concernant soi-même. A la différence de la timidité, le manque de confiance en soi est lié à des craintes concernant soi-même. Manquer de confiance en soi se traduit par une peur de ne pas être à la hauteur, de mal faire, d'échouer, de réussir, de ne pas pouvoir contrôler.

Quand on manque de confiance en soi, on est sacrément anxieux. Le manque de confiance en soi est paralysant et met d'immenses barrières au quotidien. Généralement, les gens qui manquent de confiance en eux n'osent pas réaliser leurs désirs, car ils sont dans une spirale négative. Toutes ces peurs empêchent d'atteindre le bonheur.

 

Pas besoin de vaincre sa timidité

Vous vivez votre timidité comme un problème, voire comme une faiblesse ? Non, la timidité n'est pas forcément un défaut. 
"Il faut surmonter ta timidité". Cette phrase, on vous l'a sûrement déjà dite. Alors lorsque l'on nous dit qu'être timide est une force, on est un peu sceptique...

Selon l'écrivain américain Joe Moran, les personnes très observatrices, notamment des comportements sociaux, sont généralement des timides. Elles possèdent une capacité à déchiffrer les situations et la psychologie humaine : elles sont finalement plus conscientes des codes de communication que les autres.

Il pense que la timidité est un comportement que l'on garde toute sa vie, même si on tente de s'en défaire. C'est pour cela qu'il est important de ne pas l’identifier comme une faiblesse, une sensibilité. Il s'agit juste d'une autre façon de communiquer qui peut devenir une véritable force à partir du moment où on arrête de voir cette caractéristique comme un défaut. (source www.marieclaire.fr)

en relation