Transports de marchandises par voies ferrées : Encourager la participation du secteur privé

Test Acount Lundi 02 Décembre 2019-14:19:53 Actualités nationales
Transports de marchandises par voies ferrées : Encourager la participation du secteur privé
Transports de marchandises par voies ferrées : Encourager la participation du secteur privé

 

Le ministre des Transports, Kamel Al-Wazir a pris part à un séminaire organisé par l’Association d'affaires égypto-britannique dans la capitale britannique Londres.

“La participation du secteur privé au domaine du transport des marchandises sur les chemins de fer est nécessaire pour augmenter les recettes de l’Autorité des chemins de fer”, a affirmé le ministre. 

Le secteur du transport en Egypte connaît un grand développement, ce qui représente plusieurs opportunités d’investissement prometteuses dans ce secteur vital et important qui dessert des millions de citoyens chaque jour, souligne un communiqué du ministère des Transports.

Al-Wazir a passé en revue les plans du ministère pour développer les chemins de fer, affirmant que le ministère a pris des mesures urgentes pour améliorer le niveau de sûreté dans les gares et les trains.

Un grand nombre de projets sont en cours dans le secteur des chemins de fer, selon le ministre qui précise qu’un plan a été préparé pour développer un groupe de lignes de chemin de fer et que de nouvelles lignes seraient construites pour transporter les passagers et les marchandises.

Les voies ferrées transportent actuellement un million de passagers par jour, un chiffre qui atteindra deux millions de passagers par jour avec la finalisation du plan à moyen terme de développement de la voie ferrée, et 4 millions de passagers avec l’exécution du plan à long terme. Les lignes 1 et 2 du métro sont en cours de développement, poursuit le ministre des Transports, qui indique que la 4e phase de la construction de la ligne 3 sera achevée en avril 2020. En ce qui concerne les ponts et chaussées, M. Al-Wazir a rappelé que le projet national des routes prévoit la construction d’un nouveau réseau routier et l’amélioration du réseau actuel qui s’étend sur une distance de 7000 km.

 

 

en relation