Nestle

Tunisie : Des artisans jouent du ciseau pour le costume de la sélection du Mondial

Mercredi 30 Mai 2018-13:27:59 Bonjour l'Afrique
Photo prise dans une boutique de chechia, un couvre-chef traditionnel de Tunisie, le 21 mai 2018, à Tunis
Photo prise dans une boutique de chechia, un couvre-chef traditionnel de Tunisie, le 21 mai 2018, à Tunis

Chéchia, jebba et farmla: dans la médina de Tunis, des artisans confectionnent des costumes pour les footballeurs de la sélection nationale afin d'en faire, le temps du Mondial 2018, des ambassadeurs d'un style traditionnel en pleine mutation.

Selon l’AFP, l'idée s'est concrétisée après une polémique sur les costumes-cravates arborés par les joueurs lors de la première photo officielle. Certains commentateurs ont regretté qu'ils ne mettent guère en valeur l'identité du pays. "Nous avions déjà un projet, et après cette photo, nous avons redoublé d'efforts pour faire accepter des tenues plus représentatives de notre patrimoine", souligne, à l’AFP, Wissem Ben Amor, créateur et patron de la Chambre tunisienne de la Haute couture, qui a conçu ces tenues.

Outre la chéchia, le couvre-chef en laine peignée typiquement tunisien, ce sont des versions modernisées de la jebba, l'ample robe brodée, et de la farmla, le gilet assorti, qui sont assemblées ce jour-là dans le marché des tailleurs. Elles sont en soie tissée à la main, sur les quelques métiers en bois que des tisserands font toujours claquer derrière des portes cloutées dans les entrailles de la médina. Jebba et farmla auront des couleurs symboliques: bleu horizon pour le staff médical, gris argent pour le personnel administratif, et vert émeraude pour le président de la fédération. L'entraîneur Nabil Maaloul, lui, sera en rouge bordeau, teinte emblématique des chefs à l'époque beylicale, la période du XVIIIe et XIXe siècle qui a précédé la colonisation française.

en relation