Nestle

Une journée du Vivre-Ensemble Camerounais en Egypte

Soha Gafaar Chaïmaa Abdel-Ilah Mercredi 23 Mai 2018-13:02:44 Événement

Pendant une soirée haute en couleurs, l’Ambassade du Cameroun au Caire a célébré dimanche la 46ème Fête Nationale de l’Unité qui correspond au 20 mai 2018. Dans une ambiance festive et fraternelle, l’accueil était chaleureux et très intime. Le point.

 

La célébration de la Fête Nationale du Cameroun était axée cette année plus que par le passé sur la mystique de l’unité et de l’intégration nationales en ligne droite du thème officiel de cette 46ème édition : «Citoyens camerounais, restons unis dans la diversité et préservons la paix sociale pour un Cameroun stable, indivisible et prospère».

Cette Fête Nationale s’articule autour d’activités civiles qui se tiennent sur toute l’étendue du territoire. Ces activités mettent un accent particulier sur les valeurs que véhiculent notre unité et notre « vivre-ensemble harmonieux » légendaire. Il s’agit spécifiquement de la paix, de la tolérance, de la solidarité, du respect d’autrui et de la chose publique, du patriotisme, du loyalisme, du travail et de l’intérêt général.

A cet effet, l’innovation majeure dans la commémoration de la 46ème édition de la Fête Nationale est la consolidation du Vivre ensemble harmonieux Camerounais à travers des « Journées du Vivre Ensemble Camerounais ».

En plus des spectateurs camerounais venus en masse, le Chef de Mission du Cameroun au Caire était entouré de plusieurs de ses homologues Ambassadeurs africains venus apprécier le vivre-ensemble à la camerounaise, notamment ceux du Gabon, de la Zambie, du Burundi et de la Guinée.

Le discours de circonstance du Chef de Mission diplomatique prononcé comme à l’accoutumée en Arabe, en Anglais et en Français, s’y est appesanti sans détour. «Cette quête inlassable de l’unité dans la diversité a permis à notre pays, au cours

de l’histoire, de conjurer les écueils, de préserver son intégrité territoriale, de demeurer un havre de paix dans une Afrique tourmentée et de devenir, au fil des ans, la locomotive économique de la sous région d’Afrique centrale», a déclaré SEM l’Ambassadeur Dr Mohamadou Labarang devant un parterre de représentants du gouvernement égyptien dont notamment SEM Hamdi Loza, vice-ministre des Affaires étrangères chargé des questions africaines, d’ambassadeurs des pays amis, d’invités de marque et de nombreux Camerounais. Et de dénoncer « les actes terroristes et de brigandage » commis par « une poignée d’aventuriers mal intentionnés et visiblement manipulés » pour compromettre « cette mystique d’un vivre-ensemble librement consenti ».

Le Chef de Mission n’a pas manqué non seulement de rappeler que la plus haute autorité de l’Etat au Cameroun le Président Paul Biya a toujours prêté une attention toute particulière à la réalisation de cet objectif de l’heure et de toujours, mais aussi, de dénoncer avec force les crimes perpétrés par des « extrémistes radicaux » dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest du Cameroun.

En prélude à cette réception officielle, l’Ambassade a organisé le vendredi 18 mai une soirée sportive et culturelle au Complexe sportif de Maadi

en relation