Vacances, nécessité non pas luxe

Ingi Amr Dimanche 13 Septembre 2020-14:36:58 Chronique et Analyse
Vacances, nécessité non pas luxe
Vacances, nécessité non pas luxe

Les vacances ne sont pas un luxe, mais une nécessité. Vous avez besoin, de temps en temps, de relâcher la tension, de faire le vide, de vous déprogrammer, de passer à un autre rythme, de rattraper le manque de sommeil, pour retrouver l'énergie.

Il est prouvé que les gens qui ne prennent jamais de vacances, ou rarement, performent moins bien au travail, car leur capacité à demeurer attentifs et concentrés est réduite. Un bon temps d’arrêt permet donc d’être nettement plus alerte, plus productif et plus efficace une fois de retour au travail.

Il n’est pas nécessaire de s’envoler vers la fin du monde ou d’aller par monts et par vaux pour s’évader et bénéficier à plein de ce temps de repos. Le secret consiste simplement à sortir de sa routine. (lebelage.ca)

Pique-niquer dans un parc loin de sa résidence quartier, se promener, à pied ou en vélo, dans un coin inconnu de la ville, ou tout simplement, aller au bord de la mer. En fait, passer quelque temps au bord de la mer est sans doute un moyen de se détendre en mettant de côté le stress de la vie quotidienne.

Rien n’améliore l’humeur comme une bonne dose d’air iodé. C’est donc à la plage qu'il faut se rendre. S’allonger devant la mer, respirer calmement l’air frais au bord de la plage, se promener sur le sable, écouter le son des vagues, c’est un plaisir à ne pas rater.

Un tel séjour est capable de réduire le stress de toute une année de travail.

Au bord de la mer, l’air est riche en oxygène, ce qui est idéal pour ventiler les poumons et absorber les ions négatifs. Ceci a un effet anti-stress. Après une balade en bord de mer, votre moral sera plus positif. En respirant l'air iodé de la mer, le stress sera réduit et vous vous sentirez bien. Il suffit de regarder la mer, d’écouter le bruit des vagues pour se sentir apaisé.

C’est ainsi que des vacances en bord de mer peuvent recharger vos batteries et avoir un bon impact de relaxation. En fait, les chercheurs indiquent que «l'espace bleu» influe sur le cerveau comme s'il est hypnotisé. Le bruit des vagues, de l’eau, les odeurs de sel, les alentours paisibles et naturels permettent de s’évader, de se relaxer, mais également de refaire le plein d’énergie.

L’eau de mer améliore la circulation sanguine vu sa forte concentration de minéraux. Elle est aussi capable de soulager les symptômes du rhume et de la grippe, ainsi que pour traiter la bronchite et la sinusite. L’inhalation de chlorure de sodium, ou sel de l’eau de mer, contribue à liquéfier le mucus et traiter les problèmes pulmonaires.

En fait, l’eau de mer contient les mêmes éléments vitaux qui se trouvent dans le corps humain. Ces éléments comprennent les vitamines, les sels minéraux, les oligo-éléments et des acides aminés. L’eau de mer est aussi riche en micro-organismes qui produisent des antibiotiques bénéfiques et des substances antibactériennes.

L’eau de mer régénère notre peau avec des minéraux. En particulier le magnésium qui améliore son hydratation, ainsi que son aspect général.

L’eau de mer peut réduire l’inflammation et aider à guérir certaines maladies de la peau. Le sel aide à éliminer les toxines de la peau et agit comme un exfoliant naturel qui élimine les cellules mortes et favorise la production d'autres nouvelles.

En écoutant le bruit des vagues, une  région du cerveau (cortex préfrontal, associé à différentes fonctions cognitives) est stimulée. C’est un son qui réduit le stress, favorise un rétablissement et peut diminuer les sensations de douleur.

Le sable est un "peeling" gratuit et naturel. Il nettoie la peau et la rend toute douce. De plus, la plante des pieds présente plus de glandes sudoripares et de terminaisons nerveuses par centimètre carré que toute autre partie de votre corps. C’est pourquoi, marcher à pieds-nus sur le sable stimule ces points.

Les vagues qui se brisent doucement, les rayons du soleil, le sable qui s’étend le long de la côte… C’est tout un tableau paradisiaque dont il faut profiter. Tous rendent une journée au bord de la mer au delà d’une détente. Il s’agit d’une cure, d’un remède.

Se détendre, un must

Se détendre, de temps à autre, n’est pas un luxe. Au contraire, une détente au milieu du rythme saccadé de la vie, du stress de la quotidienneté est une nécessité. Il faut, d’un temps à l’autre, se divertir, partir en voyage, briser la monotonie quotidienne, améliorer son humeur.

Il faut consacrer le temps pour se détendre et alléger le stress engendré par les préoccupations de tous les jours. Il existe plusieurs façons de le faire. Chaque personne sait bien les choses qui la rendent plus heureuse. Qu’elle en choisisse une. 

Repos

Un corps fatigué engendre une mauvaise humeur. Le repos n’est point un choix, mais un droit. « Ton corps a un droit sur toi », dicte un Hadith du Prophète Mohamed (paix et salut sur lui). Si l’on s’épuise sans cesse, l’on se trouvera, en fin de compte incapable de poursuivre nos activités et missions. Le repos est ainsi essentiel. Le plus simple synonyme de repos est sommeil. Il faut donc bien dormir.

Congé

Congé est le mot magique. Si l’on travaille tout le temps, l’on finira pas s’épuiser. Il est impératif de partir en voyage si possible ou de se rendre là où l’on se sentirait mieux. Rien n’est mieux qu’un séjour au bord de la mer. Rester devant une plage pour dix minutes, respirer l’air riche en iode, regarder la couleur bleue de la mer, serait la cure à tout stress.

Faute de temps, l’on se trouve parfois incapable de partir en voyage. Ce n’est pas la fin du monde. Prendre un café devant une piscine, partager un repas entre amis, passer quelques moments en sirotant un jus ici ou là, se promener si possible… La liste est longue.

Respiration

Il existe des techniques de respiration anti stress.  Ralentir sa respiration et se concentrer là-dessus est la meilleure façon de se calmer. Respirer par le nez et expirer par la bouche.

Inspirer profondément en comptant jusqu'à cinq. Retenir la respiration pendant cinq secondes, puis expirer lentement en comptant jusqu'à cinq. Faire cela dix fois va détendre les muscles et les nerfs.

Activité physique

Le sport aide à réduire le stress. C’est scientifiquement prouvé. Faire trente minutes par jour d'activité physique. Marcher. Opter pour les escaliers au lieu de l’ascenseur. Faire du vélo. Nager si possible.

Quand partir en vacances?

Quand la fatigue et le stress se font sentir et que la motivation décline. Quand vous avez plus de difficulté à maintenir votre concentration et à finaliser vos dossiers. Quand vous êtes plus irritable et impatient. C'est donc le moment de partir en vacances.

Pourtant,  il n’est pas nécessaire d’attendre de ressentir ces signaux d’alerte pour partir en vacances. Prévenir, c’est encore mieux. 

La nouvelle tendance: échelonner ses vacances sur de longs week-ends de trois ou quatre jours au lieu de prendre deux semaines d’affilée. Il s'agit d'une prévention. De ne pas se laisser épuiser par le travail.

En revanche, des études démontrent qu’il faut deux semaines consécutives de congé par année pour décrocher complètement et refaire le plein. Un court temps d’arrêt ne suffit pas à mettre la machine au neutre et à réduire suffisamment le niveau de stress.

Le congé rend plus productif

Cela peut sembler paradoxal pour les employés sous pression, mais l'une des meilleures façons d'être plus heureux et productif au bureau est de s'en échapper. Les vacances, avec tous les avantages qu'elles offrent aux employés et employeurs, sont enfin reconnues comme un atout précieux des entreprises.  Les recherches montrent qu'une vraie coupure est bénéfique pour les affaires.

Plus il a de vacances, plus le personnel est productif. Une étude interne menée par le cabinet d'audit EY aux Etats-Unis et au Canada, a révélé que pour chaque tranche de 10 heures de vacances prises par un employé, sa note de performance s’apprécie de 8%. L'étude a également souligné que la loyauté des employés augmentait proportionnellement à leur temps de vacances, chaque 40 heures de vacances les amenant à rester huit mois de plus au sein de l'entreprise. Les vacances apparaissent comme un puissant antidote à la pression. (Source: sodexo.tn)

Quoi manger pour se sentir mieux?

Quelques aliments influent directement sur le cerveau et donc, sur l’humeur. Par exemple, une  banane peut rendre heureux. Les sucres qu’elle contient stimulent la production de sérotonine, l’hormone régulatrice de l'humeur. Le chocolat noir, plus riche en cacao, est susceptible de libérer de l’endorphine dans le cerveau.

Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng)sont remplis d’omega 3. C’est un acide gras essentiel, uniquement présent dans les aliments et que le corps ne fabrique pas lui-même, qui active la sécrétion de mélanine, l’hormone régulatrice du sommeil et des rythmes chronobiologiques.

Le parmesan et le Gruyère contiennent le trytophane, un acide aminé particulièrement présent dans les deux fromages. Lorsqu'il arrive au cerveau, il peut se transformer en sérotonine.

Carottes, asperges et épinards contiennent de nombreux acides aminés essentiels, tels que la tyrolien et la phénylalaline, à l'origine de la dopamine un neurotransmetteur décisif dans la transmission de l'énergie et de la motivation.

en relation