Nestle

Venezuela : Maduro investi pour un deuxième mandat dans un pays toujours plus isolé

Test Acount Samedi 12 Janvier 2019-14:47:36 Actualités Internationales
Le président Nicolas Maduro
Le président Nicolas Maduro

Le président Nicolas Maduro a été investi jeudi à la tête du Venezuela pour un deuxième mandat, considéré comme illégitime par les Etats-Unis et de nombreux autres pays qui ont menacé d’accroître la pression sur le régime, a constaté l’AFP.

Le président vénézuélien a reçu l’écharpe présidentielle des mains du président du Tribunal suprême de justice (TSJ), fidèle au régime, lors d’une cérémonie à Caracas en présence de nombreux militaires, des présidents de gauche de la Bolivie, de Cuba, du Salvador, du Nicaragua et des représentants de pays alliés comme la Chine, la Russie et la Turquie.

“Je jure, au nom du peuple vénézuélien”, a déclaré M. Maduro, 56 ans, de respecter la Constitution et d’amener le Venezuela à “la prospérité économique et sociale”, avant de se tourner vers l’assistance en faisant le V de la victoire.

Nicolas Maduro a été réélu pour un deuxième mandat de six ans le 20 mai lors d’un scrutin boycotté par l’opposition, qui en rejette les résultats tout comme les Etats-Unis, l’Union européenne (UE) et de nombreux pays d’Amérique latine. Les opposants accusent le pouvoir d’avoir fait pression sur les électeurs et pointent une abstention historique (52%).

Peu avant la cérémonie, Washington a indiqué qu’il ne reconnaîtrait pas “l’investiture illégitime de la dictature Maduro”. “Nous continuerons d’augmenter la pression sur ce régime corrompu, de soutenir l’Assemblée nationale démocratique et d’appeler à la liberté et la démocratie au Venezuela”, a tweeté le conseiller à la sécurité nationale, John Bolton.

Le département d’Etat américain a fait état d’un entretien téléphonique entre le secrétaire d’Etat Mike Pompeo et le président de l’Assemblée nationale, Juan Guaido, auprès duquel M. Pompeo a réaffirmé “l’engagement des Etats-Unis envers l’Assemblée nationale, la seule institution légitime”.

Pour Chrystia Freeland, ministre canadienne des Affaires étrangères, M. Maduro a perdu “ses dernières allures de légitimité” et “a maintenant totalement établi sa dictature”.

Le ministère brésilien des Affaires étrangères a lui aussi qualifié d’”illégitime” le nouveau mandat de M. Maduro. “Le Venezuela vit sous un régime de dictature”, a déclaré le président argentin Mauricio Macri.

en relation